Économie – Social

Ouverture d'une épicerie solidaire à Issoudun, dans l'Indre

Par Justine Dincher, France Bleu Berry lundi 19 septembre 2016 à 6:00

Les produits coûtent 10 ou 20% du prix de vente habituel.
Les produits coûtent 10 ou 20% du prix de vente habituel. © Radio France - Justine Dincher

L'Epis a ouvert la semaine dernière à Issoudun, dans l'Indre. Cette épicerie solidaire bénéficie déjà à 105 familles en difficultés. Elle leur permet d'acheter des produits de première nécessité à prix cassés.

Ici, le kilo de riz coûte 18 centimes ! Une épicerie solidaire a ouvert à Issoudun. Il s'agit de l'Epis, pour "EPicerie Issoldunoise Solidaire". Elle a accueilli ses premiers bénéficiaires la semaine dernière, dans les locaux de l'ancien commissariat au 9 rue de l'Avenier.

Des prix imbattables

L'Epis, c'est comme une mini-supérette avec des rayons, des frigos, une balance et une caisse. Les bénéficiaires de l'association peuvent acheter des produits alimentaires et quelques produits d'hygiène comme du dentifrice, à prix cassés. Toutes les denrées sont vendues à 10 ou 20% de leur prix habituel.

INTERVIEW | Diane Zammit, présidente de l'Epis.

Elles sont mises à disposition de l'Epis par la Banque alimentaire de l'Indre pour les conserves par exemple, et par les supermarchés partenaires pour les produits frais. Pour l'ouverture la semaine dernière, les "clients" ont par exemple pu acheter des andouillettes, des pizzas ou du taboulé, approchant la date limite de consommation.

Le kilo de riz coûte 18 centimes. - Radio France
Le kilo de riz coûte 18 centimes. © Radio France - Justine Dincher

Une contribution symbolique

"Cela fait longtemps que j'attendais son ouverture... J'ai une très petite retraite et les fins de mois sont difficiles pour moi", explique une Issoldunoise retraitée. Les personnes qui peuvent bénéficier des services de l'association, ont déposé un dossier par une assistance sociale qui a donné son avis au vu de leur reste à vivre.

Ces personnes désignées sous condition de ressources, participent toutes à l'effort. Elles paient à la fin de leurs courses : "pour la dignité, c'est important ! Cela montre que tout n'est pas gratuit pour nous... et puis nous n'avons pas l'impression de faire l'aumône comme ça !". Diane Zammit, présidente de l'association, ajoute : "en plus de leur dignité, ces personnes gardent aussi leurs libertés ! Elles achètent des produits en fonction de leurs habitudes alimentaires. Si rien ne leur plaît, elles ne prennent rien. A l'inverse, si beaucoup de produits leur plaisent, il n'y a pas de restriction".

REPORTAGE | L'ouverture de l'épicerie solidaire à Issoudun.

Dépassée par les demandes

105 foyers, ce qui représente entre 200 et 300 personnes, se sont déjà inscrits à l'Epis. "Nous avons été débordés face à l'afflux de demandes", raconte la présidente de l'association, "nous ne pensions pas avoir autant de monde, on atteint déjà les limites de notre capacité d'accueil".

A peine ouverte, l'épicerie pense donc déjà à élargir son offre. Pour l'instant, elle est ouverte les mercredis après-midis et les vendredis matins. Rapidement, elle pourrait accueillir des bénéficiaires le jeudi également.

Une ouverture et bientôt un déménagement

L'association prévoit également de déménager dans des locaux plus grands et plus récents. Elle a passé un partenariat avec l'OPAC qui s'est engagé à lui trouver un nouveau bâtiment. L'installation est prévue prochainement dans le quartier des Bernardines-Bel Air, défini comme "quartier prioritaire", à Issoundun.

▶ Epis - épicerie issoldunoise solidaire : 9 rue de l'Avenier à Issoudun. Ouverture le mercredi de 15 heures à 19 heures et le vendredi de 9 heures à 13 heures.

Partager sur :