Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ouverture des bibliothèques le dimanche : grève à Nantes

-
Par , France Bleu Loire Océan
Nantes, France

La Ville de Nantes veut ouvrir les bibliothèques municipales un dimanche après-midi par mois, à partir de septembre. L'intersyndicale ne dit pas non, mais demande de meilleures compensations pour les agents. Une grève débute ce lundi.

Livres dans une bibliothèque
Livres dans une bibliothèque © Maxppp -

A Nantes, les 152 agents des bibliothèques municipales de la ville (quatre médiathèques et quatre bibliothèques) sont appelés à faire grève à partir de ce lundi par l'intersyndicale (CGT / CFDT / FO / UNSA / CFTC). Ils contestent le projet de la Ville de Nantes d'ouvrir les bibliothèques chaque premier dimanche du mois, à partir de septembre prochain. Une réunion de négociation vendredi dernier n'a pas permis de lever le préavis de grève et les bibliothèques devraient être perturbées, voire fermées, ce lundi. 

Pas d'opposition de principe à l'ouverture des bibliothèques le dimanche, pour la CGT

"Nous ne sommes pas opposés à l'ouverture des structurelles le dimanche" explique Valérie Pacaud, de la CGT, "mais le dimanche n'est pas un jour comme un autre et les agents demandent de meilleures conditions que ce que propose aujourd'hui la collectivité". Dans le détail, l'intersyndicale revendique une hausse de la rémunération horaire le dimanche ("plus que les 4,70 euros de l'heure proposés par la Ville actuellement"), une récupération horaire plus élevée ("à Rennes ou Brest, par exemple, les agents des bibliothèques, ont droit à 200% de récupération horaire, après chaque dimanche travaillé"), des plannings de travail plus souples et des embauches de personnels supplémentaires.

"Pas de généralisation du dimanche travaillé" (Aymeric Seassau, adjoint au maire)

L'adjoint au maire en charge des bibliothèques Aymeric Seassau estime que "le dimanche n'est pas un jour comme un autre, c'est un point d'accord avec les syndicats. C'est un jour destiné à la culture et l'émancipation personnelle. Et le projet nantais ne consistera pas à faire du prêt à la chaîne dans la médiathèque centrale, nous voulons aussi ouvrir dans les quartiers puisque les bibliothèques à Nantes sont le premier réseau de diffusion culturelle avec 600 à 800 animations par an, devenues gratuites comme décidé récemment en conseil municipal." En clair, la Ville de Nantes veut proposer des horaires correspondant plus aux besoins actuels des usagers (ouvrir un peu plus tard certains soirs en semaine et le samedi, et ouvrir un dimanche par mois. "Nous sommes contre la généralisation du travail du dimanche pour les agents. C'est pourquoi notre projet prévoit de faire travailler chaque agent deux dimanche après-midi par an".

La Ville va recruter des agents dans les bibliothèques municipales

Aymeric Seassau, qui est également secrétaire départemental du PCF de Loire-Atlantique, estime que "les syndicats sont dans leur rôle, ilsdéfendent les agents et revendiquent : nous aurons besoin de toute leur mobilisation puisque le gouvernement veut supprimer 120 000 postes de fonctionnaires. Ce n'est pas ce qui se passera à Nantes puisque malgré l'automatisation de l'ensemble du réseau des bibliothèques, nous ne supprimons aucun poste et en créons même trois". Mais le désaccord entre la Ville de Nantes et l'intersyndicale persiste, Valérie Pacaud (CGT) estime que "ces trois postes ne sont qu'un rattrapage après l'ouverture d'un établissement de plus en 2013 (la médiathèque Lisa Bresner, quartier Bellevue) sans création d'emplois", et évoque "une décision arbitraire de la collectivité, prise unilatéralement". La Ville de Nantes explique qu'elle travaille depuis 2016 sur ce projet, façon de dire qu'il est bien antérieur à la demande du président Emmanuel Macron le mois dernier d'élargir l'ouverture des bibliothèques le dimanche en France. Le préavis de grève court du 19 mars au 20 avril.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess