Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Ouverture des supermarchés le dimanche : Strasbourg et le Bas-Rhin doivent revoir leur copie

jeudi 19 juillet 2018 à 16:55 - Mis à jour le vendredi 20 juillet 2018 à 14:15 Par Aude Raso, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

La cour administrative d'appel de Nancy annule en partie les critères de surface, fixés à Strasbourg et dans le Bas-Rhin, pour déterminer quels magasins alimentaires peuvent ou non ouvrir le dimanche. Tous les supermarchés sont désormais censés rester fermés le dimanche.

Caisse d'un supermarché (photo d'illustration)
Caisse d'un supermarché (photo d'illustration) © Maxppp -

Bas-Rhin, France

Le dossier complexe de l'ouverture des magasins à prédominance alimentaire connaît un nouveau rebondissement. La cour administrative d'appel de Nancy a précisé vendredi 20 juillet qu'elle annulait partiellement les délibérations respectives de ville de Strasbourg et du conseil départemental du Bas-Rhin, qui interdisaient aux commerces à prédominance alimentaire, de plus de 1.000 m2 pour Strasbourg, et de plus de 400m2 pour le reste du Bas-Rhin, d'ouvrir les dimanches et les jours fériés.

Les supermarchés vont devoir rester fermés

Le choix d'un critère de surface était contesté par des exploitants, dont ceux du supermarché Match du quartier de la Robertsau, à Strasbourg, ou encore des magasins Carrefour Contact à Entzheim (Bas-Rhin). Les exploitants obtiennent donc gain de cause... mais n'ont pas de quoi se réjouir. Tout en estimant qu'il n'est pas suffisant, la cour estime qu'un critère de surface est nécessaire. Conséquence : ce sont désormais tous les magasins de plus de 120 m2 qui doivent rester fermer le dimanche et les jours fériés. 

Dans un communiqué diffusé vendredi 20 juillet, le conseil départemental du Bas-Rhin "regrette que l'action engagée par certains auprès de la juridiction administrative se retourne, non seulement, vers ceux qui l'ont initié mais beaucoup plus largement". La ville de Strasbourg fait savoir que des discussions vont reprendre dans les mois qui viennent, pour une nouvelle délibération.