Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ouverture des commerces de l'Hérault le dimanche : qui décide ?

-
Par , France Bleu Hérault

Le préfet de l'Hérault a pris un arrêté autorisant l'ouverture des commerces tous les dimanches jusqu'à fin décembre. Que se passera t-il en 2021 ? Les maires ont-ils le pouvoir de prolonger cette mesure ? Les délibérations concernant les ouvertures dominicales sont votées avant la fin du mois.

Un centre commercial (photo d'illustration)
Un centre commercial (photo d'illustration) © Radio France - Faustine Mauerhan

Toutes les communes doivent décider avant le 31 décembre  des jours d'ouverture exceptionnelle de leurs commerces pour  l'année prochaine. Les élus de la ville de Montpellier viennent de voter une dérogation pour neuf dimanches. Jusqu'à présent, sept jours d'ouverture dominicale étaient autorisés à Montpellier. Vingt conseillers municipaux ont voté contre cette extension notamment les communistes et les écologistes Est-ce que cela veut dire qu'ils sont contre tout soutien aux petits commerces de proximité en cette période de Covid ? 

Non, répond Manu Raynaud, deuxième adjoint au maire et président du groupe Choisir l'écologie à Montpellier. "Au contraire, nous voulons les défendre  mais  ce n'est pas la bonne méthode. _Pour les petits commerces, la réponse n'est pas de travailler le dimanche, il faut les soutenir_." 

"Le travail le dimanche est un débat du XXe siècle."

Manu Raynaud explique pourquoi il a voté contre l'ouverture des magasins le dimanche   

Le préfet à la manœuvre

Concernant cette fin d'année, c'est le préfet qui a pris la main en autorisant l'ouverture de tous les commerces pour cinq dimanches consécutifs jusqu'au 27 décembre. Les maires n'ont pas leur mot à dire.

Cette dérogation au repos dominical sur le département de l’Hérault entrée en vigueur dès le dimanche 29 novembre concerne les commerces de détail alimentaire, commerces de détail non alimentaires et services tels que les coiffeurs et salons d’esthétique.

Chaque maire peut accorder 12 jours par an

Pour l'année 2021, chaque commune peut aller jusqu’à 12 dimanches travaillés, c'est le cas à Béziers, Sète ou Lunel. En général, les dérogations coïncident avec les périodes de soldes, l'été et les fêtes de fin d'année. À Montpellier, ce sera donc neuf  jours seulement mais c'est déjà trop pour Manu Raynaud et ses collègues. Pour soutenir les petits commerces,  les verts  préfèrent une initiative comme le  site jesoutiensmescommercants.montpellier.fr

De plus, l'ouverture le dimanche ne gonfle pas le chiffre d'affaire, selon Laura Seguin élue d'opposition au sein du groupe Ensemble pour Sète qui s'appuie sur une étude de la chambre de commerce de Paris. 

"Madame Hidalgo, maire de Paris, a fait un peu marche arrière par rapport à cette idée d'ouverture le dimanche parce que ça ne s'est pas traduit pas une augmentation, mais par un étalement du chiffre d'affaires dans le temps."

À Sète, les douze jours d'ouverture qui ont été voté ne concernent que les commerces alimentaires. Les autres peuvent ouvrir à leur guise  car ils sont situés dans une une zone touristique. 

Les élus qui ont voté contre l'ouverture le dimanche sont-ils contre les petits commerçants?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess