Économie – Social

A Pantin, les salariés de BETC travaillent "sans bureau fixe" avec le sourire

Par Rémi Brancato, France Bleu Paris Région et France Bleu jeudi 15 septembre 2016 à 4:00 Mis à jour le jeudi 15 septembre 2016 à 8:00

Le jardin des magasins généraux, au dernier étage du bâtiment (BETC).
Le jardin des magasins généraux, au dernier étage du bâtiment (BETC). - (c) Philippe Garcia

L'agence de publicité BETC inaugure officiellement ce jeudi ses nouveaux locaux, au bord du canal de l'Ourcq, à Pantin. Aux magasins généraux, cet immense bâtiment industriel de 20 000 m², les 950 salariés du groupe travaillent depuis bientôt deux mois, en "bureau libre".

Un concert donné depuis des barges installées sur le canal de l'Ourcq et de nombreuses animations : l'inauguration des nouveaux locaux de BETC est ouverte au public ce jeudi soir à Pantin, en Seine-Saint-Denis. Près de deux mois après l'installation des 950 salariés du groupe, les dirigeants de l'agence de publicité l'envisagent comme une "fête des voisins", dans ce quartier de la ville entièrement neuf dont France Bleu vous parlait au mois d'avril.

"On peut travailler dehors!"

Ce déménagement permet de regrouper les salariés du groupe sur un même site, de 20 000 m², et bouscule aussi leurs habitudes de travail. "Il n'y a plus de bureau mais il y a des casiers," explique Ella, jeune conceptrice rédactrice, conquise par ce système et qui arrive au travail tout sourire. Pour elle, le "bureau libre" est une avancée : "quand on a envie de prendre l'air, on peut travailler dehors aussi". L'idée c'est de permettre aux salariés de travailler en petit groupe ou seul, en fonction des besoins et de faciliter les changements de lieux et d'interlocuteurs.

A Pantin, les salariés de BETC n'ont pas de bureau attitré. Rémi Brancato

Et pour le co-président de BETC, Rémi Babinet, pas question de rogner sur le confort de travail. "Chaque personne en permanence a deux places possibles dans le bâtiment, il n'y a jamais d'angoisse de ne pas avoir sa place (...) insiste-t-il, on a créé un système où il y a deux fois plus de places que ce qui est attribué dans un système de bureau libre classique**".** "Le truc hyper réjouissant, et je ne pensais que ce serait aussi rapide, c'est l'appropriation de tout le monde des différentes typologies d'espaces" commente Catherine Geel, historienne du design et qui a participé à la conception des lieux.

Les locaux de BETC - Aucun(e)
Les locaux de BETC - (c) Philippe Garcia

"Ni la banlieue, ni Paris"

Et si BETC a choisi de quitter le 10e arrondissement de Paris, où les salariés étaient "comme des coqs en pâte", selon Rémi Babinet, c'est aussi pour participer au "Grand Paris (...) en train d'exploser", selon lui. "On est à Pantin, on est près de Paris, on est dans cette nouvelle approche de Paris qui n'est ni la banlieue ni Paris, un nouveau Paris!" assure le co-président, "fier" de l'aboutissement de ce projet.

Rémi Babinet, co-président de BETC, défend l'installation de l'agence à Pantin.

Les magasins généraux, nouveaux locaux de l'agence BETC - Aucun(e)
Les magasins généraux, nouveaux locaux de l'agence BETC - (c) Hervé Abbadie