Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Pâques en confinement : l'inquiétude et les efforts d'un chocolatier sarthois

Par

Dans quelle mesure la tradition d'offrir des chocolats à Pâques résistera-t-elle au confinement ? Malgré des livraisons et des ouvertures exceptionnelles, les artisans s'attendent à une chute importante de leur activité.

Un lapin en chocolat (photo d'illustration). Un lapin en chocolat (photo d'illustration).
Un lapin en chocolat (photo d'illustration). © Radio France - Emmanuel Claverie

D'habitude, la période de Pâques représente entre 25 et 30% de son chiffre d'affaires annuel. Vianney Bellanger sait que cette année sera très différente. Le chocolatier manceau, qui a aussi une boutique à Tours, a observé une baisse de ses ventes dès début mars. Depuis le début du confinement, la chute de son chiffre d'affaires atteint 90%.

Publicité
Logo France Bleu

Cette année il a imaginé des animaux de la jungle en chocolat... ils attendent dans les réserveres. "Dans notre métier la production s'anticipe sur trois, quatre mois, raconte le chocolatier... au début de la crise tout était prêt pour Pâques, il n'y avait plus qu'à vendre."

Clients reconnaissants

Les ventes continuent au ralenti grâce aux livraisons à domicile, par la poste et par un système de drive au laboratoire. "On a des témoignages émouvants, des gens qui nous remercient de rester un peu ouverts parce qu'ils sont seuls chez eux et ont besoin de petites douceurs". Mais cela ne permet de faire travailler que 4 des 40 employés de la chocolaterie.

D'autres devraient les rejoindre dans les prochains jours car les livraisons devraient s'accélérer. Vianney Bellanger prévoit aussi d'ouvrir ses boutiques vendredi et samedi matin les 3-4 et 10-11 avril. D'autres commerces, comme la biscuiterie Drans à Sablé, ont aussi prévu des ouvertures exceptionnelles. En tant que magasins alimentaires ils sont autorisés à ouvrir mais ce sont surtout les clients qui manquent.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu