Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Parade des pilotes : les bars du Mans se préparent à la soirée de l'année

-
Par , France Bleu Maine

C'est un incontournable : depuis 25 ans, la parade des pilotes a lieu dans le centre-ville du Mans. Après 19h, les quelque 200 000 personnes qu'elle devrait attirer vont se rabattre sur les bars du centre, qui se préparent depuis des semaines pour cette soirée folle.

Dans les bars du centre manceau, on a préparé des dizaines de fûts de bière ... À consommer avec modération !
Dans les bars du centre manceau, on a préparé des dizaines de fûts de bière ... À consommer avec modération ! © Radio France - Simon de Faucompret

Le Mans, France

Pour les pilotes des 24 heures du Mans, c'est le calme avant la tempête : ce vendredi 14 juin, un défilé aura lieu dans le centre-ville du Mans (Sarthe), dès 17h depuis la place des Quinconces. Une tradition vieille de 25 ans, qui précède l'épreuve automobile du week-end ... et qui a ses nombreux adeptes : chaque année, ce sont environ 200 000 personnes qui suivent le défilé dans les rues mancelles, et qui profitent ensuite des bars et restaurants après le passage des pilotes : grâce à un arrêté préfectoral, ils ont la permission de fermer à 4h du matin, au lieu de 1h ou 2h habituellement. 

Pour voir le plan de la parade 2019, cliquez ici !

Un chiffre d'affaires multiplié par quatre ou cinq

"De pouvoir finir deux heures plus tard, ça met un joli coup de pouce à notre chiffre d'affaires", concède Maxence, barman chez "Le Comptoir" depuis 6 ans et responsable depuis quelques mois. "Nous, on quadruple", glisse-t-il. 

"C'est du stress mais c'est beaucoup de plaisir, parce qu'on sait que ça va bien se passer."

C'est la première fois qu'il vit cette grande parade en tant que "responsable", alors il s'y est pris à l'avance : "Ça fait trois semaines qu'on a lancé les réservations, la viande chez le boucher, le pain chez le boulanger, les cartes ... On dort 5h par nuit, et on travaille 10 à 12h par jour", lâche-t-il sans oublier de sourire : "C'est de la pression, c'est du stress mais c'est beaucoup de plaisir, parce qu'on sait que ça va bien se passer."

Baptême du feu

Si la parade est une tradition pour les fêtards du centre manceau, elle peut aussi être une surprise et une nouveauté : c'est le cas pour Reza, gérant d'un commerce qui vient d'émerger, quelques jours plus tôt seulement, rue de la Barillerie : son restaurant, "Antonia", est plutôt spécialisé dans la pizza et les cocktails ... Mais il a décidé de s'adapter à l'ampleur de l'événement. "Vu que je pars un petit peu dans l'inconnu, j'ai commandé beaucoup de fûts de bière", sourit-il : une trentaine, au lieu des deux ou trois habituels. Et il y a évidemment le personnel qui va avec : "D'habitude, nous sommes trois ! Là, nous serons entre six et huit." Pour lui aussi, c'est l'un des soirs à ne pas manquer.

D'autres gérants de bars, en revanche, sont moins enthousiastes. Ils jugent hypocrite la décision des autorités de permettre cette fermeture tardive une fois et pas le reste de l'année, simplement pour donner une bonne image aux touristes.