Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Paradoxe de la crise sanitaire en Haute-Vienne : les défaillances d'entreprises sont en forte baisse

-
Par , France Bleu Limousin

En 2020, le nombre de redressements ou de liquidations judiciaires a chuté de 30% en Haute-Vienne. Constat du directeur de la Banque de France dans le département. Mais c'est peut-être le calme avant la tempête.

Thierry Beltrand, directeur de la Banque de France en Haute-Vienne, ce lundi matin sur France Bleu Limousin
Thierry Beltrand, directeur de la Banque de France en Haute-Vienne, ce lundi matin sur France Bleu Limousin - © France Bleu - France 3

C'est plutôt étonnant, après dix mois de crise sanitaire : les défaillances d'entreprises n'ont pas augmenté et ont même fortement baissé par rapport à 2019 en Haute-Vienne. Une baisse de 30%, "sans doute liée aux aides du gouvernement", estime le directeur de la Banque de France, Thierry Beltrand, sur France Bleu Limousin. Il évoque le PGE (prêt garanti par l'Etat), les reports d'échéances accordés par l'URSSAF ou encore des prêts gelés par les banques. 

Il y a sans doute un effet retard à craindre. "C'est ce que le ministre de l'Economie laisse entendre, mais pour l'instant, on ne voit pas arriver cette vague", répond Thierry Beltrand. Il souligne une tendance identique lorsqu'on regarde le nombre de dossiers de surendettement, en baisse de 25% cette année. Mais là aussi, les aides vont s'arrêter un jour... Et si les foyers français ont beaucoup épargné, ce n'est pas le cas de tous. "Les 20% les plus pauvres, eux, ont vu leur situation s'aggraver", s'inquiète Thierry Beltrand. 

Globalement, les conséquences de la crise sont sensiblement les mêmes dans le département, qu'au plan national, malgré le poids important de l'emploi public en Haute-Vienne. "On a des secteurs qui sont très touchés, comme la restauration, l'événementiel. Et on a aussi des sous-traitants de grands industriels comme l'aéronautique", résume Thierry Beltrand.  "10% de l'économie sont à l'arrêt", note-t-il, mais "90% ont retrouvé une activité normale, voire supérieure". C'est visible notamment à travers les aides aux investissements. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess