Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Paris : l'entrée du magasin Monoprix rue du Faubourg Saint-Antoine bloquée par des salariés

vendredi 8 juin 2018 à 7:01 Par Aurore Jarnoux, France Bleu Paris et France Bleu

C'est une information France Bleu Paris. Ce vendredi matin, des salariés de Monoprix manifestent devant l'un des principaux magasins de l'enseigne, situé rue du Faubourg Saint-Antoine à Paris. A l'appel de la CGT, ils dénoncent des conditions de travail déplorables et des salaires bien trop bas.

Les salariés de Monoprix, sous l'impulsion de la CGT, bloquent l'entrée du Monoprix rue du Faubourg Saint-Antoine à Paris.
Les salariés de Monoprix, sous l'impulsion de la CGT, bloquent l'entrée du Monoprix rue du Faubourg Saint-Antoine à Paris. © Maxppp - Sebastien JARRY

Paris, France

Les salariés de Monoprix sont à bout, et ils le font savoir ce vendredi matin devant l'un des plus importants magasins parisiens de l'enseigne, celui situé rue du Faubourg Saint-Antoine. Selon la CGT, syndicat à l'origine de cette grève, ils sont une trentaine à s'être postés dès 5 heures du matin devant le site.

Journée "zéro chiffre d'affaires"

Les employés mobilisés bloquent l'entrée du magasin et la réception des marchandises. "On dit aux camions de retourner à l’entrepôt", précise Alain Tsamas, délégué syndical CGT et employé chez Monoprix depuis 18 ans.

On veut faire comprendre à Monoprix que les salariés ne sont pas des moins que rien, c'est nous qui créons des profits" - Alain Tsamas, délégué CGT

Les salariés mobilisés dénoncent des conditions de travail de plus en plus difficiles, des horaires à rallonge avec des heures supplémentaires qui ne sont pas toujours payées. "On n'embauche pas, du coup il y a un manque d'effectifs, martèle le syndicaliste. Certains font le travaillent de deux personnes."

Et tout ça, pour un salaire trop bas selon les grévistes. Ils ne touchent que le SMIC. Cette année, l'intéressement serait très faible par rapport aux bénéfices enregistrés par l'enseigne.

D'après la CGT, un tiers des magasins Monoprix en France vont devenir franchisés. La décision aurait été annoncée lors d'un comité d'entreprise le 25 mai dernier. Pour le syndicat, cela va forcément entraîner des suppressions de postes. 

Un mouvement qui pourrait prendre de l'ampleur

La CGT menace d'un durcissement du mouvement. La grève entamée à Paris pourrait s'étendre à d'autres magasins de la chaîne, en Île-de-France mais aussi en région.

Les salariés de l'un des magasins Monoprix d'Issy-les-Moulineaux s'étaient déjà mobilisés il y a un mois pour dénoncer leurs conditions de travail.