Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Paris : la direction de Tati présente les différents repreneurs aux salariés

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

L'enseigne discount textile Tati, dont le siège est installé à la Plaine Saint-Denis, est à vendre depuis le mois de février 2017. Plusieurs repreneurs sont intéressés. La direction présente les projets de reprise mercredi aux salariés.

Tati à Paris.
Tati à Paris. © AFP - Nathan Alliard / Photononstop

Paris

La direction de Tati présente les différents projets de reprise de leurs magasins mercredi aux salariés. Les magasins Tati sont à vendre depuis la fin du mois de février 2017. Une demi-douzaine de marques auraient fait savoir qu'elles étaient intéressées.

Il y aurait deux offres fermes. Le fondateur du groupe Gifi est sur les rangs. Gifi est spécialisé dans la décoration à petits prix. Il propose de conserver la marque et l'activité de Tati. Il reprendrait plus de 100 magasins et 1200 salariés, indique une source proche du dossier. Le magasin historique du boulevard Barbès à Paris pourrait être repris. Gifi prévoit de mobiliser 80 millions d'euros pour relancer l'enseigne. Il maintiendrait le siège à la Plaine Saint-Denis. Le fondateur de Gifi se donne deux ans pour que l'entreprise soit à nouveau rentable.

La deuxième offre ferme viendrait du consortium qui regroupe la Foir-fouille, Centrakor et Stokomani. Il aurait lui aussi déposé un dossier de reprise.

Tati est en difficulté depuis plusieurs années. Son propriétaire, le groupe Eram, qui a racheté Tati en 2007, a décidé de s'en séparer. L'enseigne, qui avait été créé en 1948 par Jules Ouaki, emploie plus de 1.700 personnes. Elle exploite 130 magasins.

Choix de la station

France Bleu