Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Paris : le projet de la tour Triangle validé par le tribunal administratif

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Le tribunal administratif a validé le projet de construction de la tour Triangle. La décision a été rendue publique ce lundi. Trois associations de défense de l'environnement avaient saisi le tribunal. Cette tour de 180 mètres de haut hébergera un hôtel de luxe et des bureaux.

Projet pour la tour Triangle
Projet pour la tour Triangle © Maxppp - Herzog & de Meuron

Paris, France

"Le permis de construire de la Tour Triangle n'est pas entaché d'illégalité" : c'est ce qu'indique le tribunal administratif qui avait été saisi par trois associations - SOS Paris, France Nature Environnement Ile-de-France et l'association pour le Développement harmonieux de la porte de Versailles et ses environs.  

Le tribunal a validé le projet de construction de la Tour Triangle. Sa décision a été rendue publique ce lundi. La tour doit voir le jour dans le sud de Paris. Elle doit héberger un hôtel de luxe et des bureaux.

Le tribunal n'a pas suivi les associations 

Les associations estimaient que l'étude d'impact du projet était "insuffisante" et la procédure suivie entachée d'irrégularités. La justice a rejeté ces arguments. Le tribunal estime que la "mairie de Paris n'a pas commis d'erreur manifeste d'appréciation en considérant que le projet de la Tour Triangle n'est pas de nature à porter atteinte au caractère ou à l'intérêt des lieux avoisinants" et monuments.  

Quant au recours qui concerne au bail, le tribunal a estimé "qu'il n'était pas compétent" pour statuer dans la mesure où le contrat "n'est pas un contrat administratif, mais un contrat de droit privé soumis au code de la construction et de l'habitation". 

La mairie de Paris satisfaite

A la mairie de Paris, Jean-Louis Missika se réjouit de cette décision.  Avec la cité judiciaire, "la Tour Triangle fait partie de ces nouvelles constructions qui dessinent ce nouveau Paris", réagit l'adjoint à la mairie de Paris en charge de l'urbanisme.  

Le projet est très contesté

Le projet avait été rejeté une première fois en 2014 puis approuvé avec quelques modifications par le Conseil de Paris le 30 juin 2015, à une courte majorité. 

La maire de Paris, Anne Hidalgo, avait alors rappelé que la construction du gratte-ciel représentait un investissement privé de 500 millions d'euros et la promesse de 5.000 emplois.

Fin des travaux prévue avant les JO de 2024

La première pierre de la tour doit être posée d'ici 2020. L'ouverture devrait avoir lieu avant les Jeux Olympiques de 2024.  Cet immeuble de 180 mètres de haut et 42 étages (la tour Eiffel culmine à 300 mètres) aura un hôtel quatre étoiles de 120 chambres avec un "sky bar", 2.200 mètres carrés d'espace de "coworking" et un équipement culturel de 540 m2.  

Choix de la station

France Bleu