Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Paris : les catacombes sont restés fermées en raison d'un mouvement social

jeudi 3 mai 2018 à 19:24 Par Jocelyne Jean, France Bleu Paris

"Nous respirons l’air fétide des ossements en décomposition". La CGT dénonce de mauvaises conditions de travail pour les agents qui travaillent dans les catacombes. Le site est resté fermé ce jeudi. Les visiteurs devraient également trouver porte close vendredi.

Les catacombes fermées en raison d 'une grève
Les catacombes fermées en raison d 'une grève - CGT

Paris, France

Un bandeau défile sur le site officiel des catacombes : "A la suite d'un mouvement de grève, le site des Catacombes de Paris est resté fermé ce jeudi 3 mai. Nous vous prions de nous excuser pour la gêne occasionnée ". Et le site risque d'être encore fermé vendredi si l'on en croit la CGT à l'origine de ce mouvement de grève des agents en charge de la sécurité. Elle dénonce des conditions de travail "indignes"

« Tous les jours et jusqu’à six jours par semaine, nous sommes privés de lumière naturelle et respirons l’air fétide des ossements en décomposition, sans même savoir quels sont les risques pour notre santé ! "peut-on lire sur le site du syndicat

Les conditions de sécurité sont également pointées du doigt

(...) le manque d’effectif nous oblige à travailler régulièrement à 2 voire à 1 seul à l’entrée au détriment de la qualité de l’accueil comme de la sécurité des agents et du public.

Les grévistes réclament  le recrutement immédiat de personnel et un matériel fonctionnel pour assurer la sécurité du public et des agents mais aussi l’augmentation de la « prime ossuaire » pour reconnaître leur pénibilité et les risques encourus.

Les visiteurs qui ont pré-réservé seront remboursés . 

Les catacombes ont reçu l'année dernière 550 000 visiteurs officiels.