Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Paris : les locataires des HLM pourront bientôt échanger leur logement sur internet

mercredi 4 avril 2018 à 8:37 Par Martine Bréson, France Bleu Paris et France Bleu

A partir de septembre 2018, les locataires des HLM parisiens vont pouvoir échanger leur logement en un clic. Une bourse d'échange de logements sociaux va être mise en place sur internet, a annoncé Ian Brossat, adjoint chargé du logement à la Mairie de Paris. Il était l'invité de France Bleu Paris.

Paris : logements sociaux.
Paris : logements sociaux. © Maxppp - Vincent Isore

Paris, Île-de-France, France

La Mairie de Paris simplifie l'échange de logements HLM. Jusqu'à présent, c'était plutôt compliqué de quitter un logement trop grand pour un plus petit ou l'inverse. "Il y a beaucoup de gens qui voudraient rester en HLM mais changer de logement est aujourd'hui souvent très long, très compliqué. Parfois, quand on veut changer de HLM, ça met deux ans, trois ans, quatre ans et donc notre idée, c'est de faciliter les choses".

A partir de septembre 2018, une bourse d'échange de logements entre les locataires de logements sociaux sera donc disponible sur internet. 

Il s'agira d'une plateforme commune à tous les bailleurs parisiens. Le fonctionnement de cette plateforme sera très simple. Dès que le bailleur aura donné son autorisation, le locataire pourra mettre son annonce en ligne avec une photo, la description et la localisation de son appartement. Si les dossiers correspondent les bailleurs valident l'échange.

"Notre objectif, c'est que ce soit beaucoup plus fluide. Aujourd'hui nous nous heurtons à un système très complexe qui est victime de beaucoup de verrous. L'idée c'est de déverrouiller, d'assouplir ce système et de permettre aux gens de voir leur besoin satisfait plus facilement".

Ce dispositif pourrait être étendu à toute l'Ile-de-France en 2019.