Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La réforme des retraites

Paris : plusieurs milliers de manifestants contre la réforme des retraites

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Le cortège de la manifestation parisienne contre la réforme des retraites s'est élancé de la gare Montparnasse à la mi-journée. Ils étaient plusieurs milliers à défiler.

Les manifestations contre la réforme des retraites continuent en France.
Les manifestations contre la réforme des retraites continuent en France. © AFP - NOEMIE COISSAC

À Paris, la manifestation contre la réforme des retraites est partie de Montparnasse en direction de la place d'Italie ce jeudi midi et a attiré plusieurs milliers de manifestants. 7.800 selon le ministère de l'Intérieur. En tête du cortège : des "Gilets jaunes" et des étudiants encadrés par les forces de l'ordre. La préfecture de police de Paris a mis en place un dispositif de sécurité important jusqu'à l'arrivée de la manifestation place d'Italie. 

C'est la 10e journée interprofessionnelle de mobilisation à l'appel de la CGT, FO, Solidaires, FSU et d'organisations de jeunesse, qui mènent la fronde depuis le 5 décembre contre le projet de réforme examiné en ce moment à l'Assemblée nationale.

"C'est grâce à la mobilisation qui dure depuis le 5 décembre qu'il y a un tel débat à l'Assemblée nationale", a assuré Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, juste avant le début du défilé, en référence à l'examen chahuté du projet dans l'hémicycle. Parmi les manifestants également, quelques élus comme les députés LFI Adrien Quatennens ou François Ruffin. Et Catherine 73 ans, ancienne conseillère d'orientation. Elle a fait "presque toutes les manifs" contre la réforme des retraites, "une énorme attaque"

"J'ai une fille de 27 ans, des neveux, des petits-neveux et je suis terrorisée pour eux", conclut la retraitée. Jacques, de son côté, "considère qu'on ne doit pas toucher à la solidarité qui est un principe fondamental de démocratie et de protection sociale".  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Même s'il semblait y avoir moins de monde qu'à l'accoutumée, pas question de lâcher, pour le leader de la CGT: "C'est pas à l'ordre du jour", a dit Philippe Martinez. Yves Veyrier, son homologue de Force ouvrière, a, lui, insisté sur le fait que "la retraite, ce n'est pas une question financière, c'est le droit de pouvoir enfin s'arrêter de travailler quand on a travaillé toute sa vie et de pouvoir en profiter"

"C'est ce droit que nous voulons continuer de défendre", a-t-il développé.  Devant eux s'étalait sur plusieurs mètres la banderole de tête systématiquement sortie à chaque manifestation interprofessionnelle, qui proclame : "Retraite à points : tous perdants ! Retraite à 60 ans : tous gagnants !" Parmi les pancartes, on pouvait aussi lire : "Ce pouvoir est en-dessous de tout, même de la ceinture" ou "Battez en retraite".  

Lors du précédent appel interprofessionnel, le 6 février, la CGT avait décompté 130.000 manifestants à Paris, le ministère de l'Intérieur 15.000.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess