Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Parisot à Saint-Loup-sur-Semouse : l'offre de reprise est présentée ce vendredi

-
Par , France Bleu Besançon

Des salariés de l’entreprise Parisot de Saint-Loup-sur-Semouse vont à Dijon ce vendredi après-midi. A 14h30, le tribunal de commerce doit étudier une offre de reprise pour cette usine de fabrication de meubles en kit qui a annoncé fin septembre un plan de 127 suppressions de postes.

Débrayage Parisot SAS le 1er octobre 2019.
Débrayage Parisot SAS le 1er octobre 2019. © Radio France - Jean-François Fernandez

L’avenir de l’entreprise Parisot de Saint-Loup-sur-Semouse se joue certainement ce vendredi après-midi à Dijon. A 14h30, le tribunal de commerce va étudier une offre de reprise présentée par le groupe P3G.

Parisot SAS qui est une usine de fabrication de meubles en kit installée en Haute-Saône est une filiale du groupe P3G Industrie. C’est ce groupe qui propose une offre. Le plan de reprise est dimensionné pour 345 salariés, il y en a 109 de trop.

Fin septembre, face aux difficultés Parisot SAS avait annoncé un plan de suppression de 127 postes. Cette offre est celle de la dernière chance, car il n’y a pas d’autre repreneur sur les rangs.

Autre intérêt, si l’offre de plan de cession est validée par le tribunal de commerce de Dijon, le passif est effacé et disparaît. Depuis 2012, l’entreprise doit rembourser des créances étalées sur une période de 10 ans. C’est ce passif qui pénalise aujourd’hui l’entreprise Parisot et l’empêche d’être compétitive.

Le Tribunal de Commerce de Dijon rendra sa décision sur cette offre de reprise le 15 novembre prochain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu