Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Parisot SAS : 130 salariés de Saint Loup sur Semouse devant le tribunal de commerce à Dijon

-
Par , France Bleu Besançon

Audience décisive cet après-midi au tribunal de commerce de Dijon. Une offre de reprise de l'usine Parisot SAS de Saint Loup sur Semouse y est présentée. En jeu, la sauvegarde du site.

Rassemblement devant le tribunal de commerce de Dijon
Rassemblement devant le tribunal de commerce de Dijon © Radio France - Jean-François Fernandez

Saint-Loup-sur-Semouse, France

130 salariés de l'usine Parisot SAS de Saint Loup sur Semouse sont depuis 14h30 devant le tribunal de commerce de Dijon. Le Groupe P3G présente une offre de reprise de l'usine de Saint Loup qui est pour l'instant une filiale du groupe.

Aux salariés du site de Haute-Saône venus dans trois bus s'ajoutent quelques salariés du site de Matincourt dans les Vosges. A noter la présence de Thierry Bordot, le maire de Saint Loup sur Semouse, seul élu présent à Dijon.

130 salariés de Haute Saône mais aussi quelques salariés du site de Matincourt dans les Vosges sont venus devant le tribunal de commerce de Dijon. - Radio France
130 salariés de Haute Saône mais aussi quelques salariés du site de Matincourt dans les Vosges sont venus devant le tribunal de commerce de Dijon. © Radio France - Jean-François Fernandez

L'audience en cours devrait se terminer en fin d'après-midi. Le tribunal de commerce ne prendra pas de décision ce soir, une jugement sera mis en délibéré au plus à vendredi de la semaine prochaine.

L'offre de reprise proposerait une sauvegarde du site, mais 109 ne pourraient être gardés. En septembre, la direction de Parisot SAS avait présenté un plan de suppression de postes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu