Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Pas-de-Calais : près d'un salarié sur deux est en chômage partiel

-
Par , France Bleu Nord

Chaque semaine, la cellule de crise économique du Pas-de-Calais se réunit autour du préfet pour faire le point sur les conséquences du confinement et les aides apportées aux entreprises. Des difficultés désormais bien ancrées dans l’économie locale.

140 millions d'euros d'aides et de reports de charges ont été débloqués, à mi-avril, pour les entreprises du Pas-de-Calais
140 millions d'euros d'aides et de reports de charges ont été débloqués, à mi-avril, pour les entreprises du Pas-de-Calais © Radio France - Matthieu Darriet

Dans le Pas-de-Calais, la cellule de crise regroupe les collectivités locales, les impôts, les banques, l’Urssaf ou encore les chambres de commerces et de métiers. Elle a notamment permis de répondre à la demande de la filière pêche qui est totalement désorganisée depuis le début du confinement, même si, aujourd’hui, elle commence à reprendre vie. Tour d’horizon des indicateurs de cette crise qui s’installe, dans le département.

Chômage partiel

L’aide la plus massive aux entreprises et à leurs salariés résident est le dispositif de chômage partiel, qui concerne aujourd’hui 155.000 salariés du département (47%), et près de 14.400 entreprises. Chaque semaine, cette aide représente environ 54 millions d’euros. Des sommes qui sont versées sous 8 à 10 jours, assure la préfecture.

Impôts et charges sociales

Plus de 920 entreprises ont demandé un report de leurs charges fiscales, pour 22.500 euros en moyenne. La facture se monte donc à 19,6 millions d’euros, pour l’Etat, dans le département.

Et concernant les charges sociales, l’Urssaf note que près de 1.600 entreprises (42% du total) de plus de 50 salariés (celles concernées par l’échéance du 5 avril) ont demandé un report total ou partiel de leurs cotisations de sécurité sociale, pour un montant total de 40 millions d’euros, soit un tiers des montants prévus. Pour les indépendants et les commerçants, les reports interviendront sur l’échéance du 30 avril. 

Banques

Pour les entreprises, qui rencontrent des difficultés à obtenir un coup de pouce de leur banquier, la médiation du crédit a été saisie une centaine de fois. Moins d’un quart de ces dossiers ont été clôturés à ce jour, avec la plupart du temps des réponses positives, soit pour des reports d’échéances soit pour l‘obtention du prêt garanti par l’Etat.

Fonds de solidarité

Le fonds de solidarité mis en place pour les toutes petites entreprises, avec l’aide de 1.500 euros, pouvant être augmentée à 5.000 euros, en cas de graves difficultés, a concerné plus de 7.200 entreprises, pour environ 9,3 millions d’euros d’aide.

Au total, ce sont donc 140 millions d’euros d’aide et de reports de charges au bénéfice des entreprises du Pas-de-Calais.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess