Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Économie – Social

Pas de couac à signaler pour le prélèvement à la source en Seine-Maritime

jeudi 3 janvier 2019 à 19:55 Par Flavien Groyer, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

La direction régionale des Finances Publiques fait un premier bilan après la mise en place du prélèvement à la source. Une conférence de presse était organisée ce jeudi. Certains contribuables ont déjà été prélevés.

Un premier bilan pour le prélèvement à la source
Un premier bilan pour le prélèvement à la source © Radio France - Bastien Deceuninck

Seine-Maritime, France

Mis en place le 1er janvier, les Finances Publiques font déjà le bilan sur le prélèvement à la source. En conférence de presse, étaient présents notamment Fabienne Dufay, directrice régionale des Fiannces Publiques ou encore Gildas Le Badezet, directeur du centre d'Eu. 687.000 foyers fiscaux sont concernés en Seine-Maritime par le prélèvement à la source.

Encore des questions chez les contribuables

Aux guichets du Havre, 400 personnes sont allées se renseigner. C'est historique pour un 2 janvier mais tout de même bien moins que les jours de rush au mois de mai au moment de la déclaration de revenus. Plus de 1000 personnes se déplacent généralement.

A Rouen, ce jeudi, une centaine de contribuables attendaient leur tour aux alentours de 15h30. A Eu, vingt personnes se sont rendus en agence. En face d'eux en Seine Maritime, 300 agents des impôts. La priorité : répondre à toutes les inquiétudes des personnes concernées. "C'est surtout pour modifier son taux d'imposition" précise Fabienne Dufay, directrice régionale des Finances Publiques. Mais attention pour éviter des allers-retours et de longues files d'attentes, deux conseils : prendre rendez-vous et apporter tous les documents nécessaires.

Les salariés d'une entreprise pratiquant le décalage de paie ont déjà été prélevés le 2 janvier. Les retraités seront prélevés sur leurs pensions le 8 janvier, les indépendants le 15 janvier (ou le 15 février s'ils ont choisi le prélèvement trimestriel). Enfin, le reste des salariés sera prélevé à la fin du mois de janvier. 

Les bénéficiaires des crédits et réductions d'impôt, recevront un acompte représentant 60% des avantages fiscaux le 15 janvier 2019.

2018, année blanche ? C'est une question récurrente. Oui pour le situations normales même si votre salaire a augmenté. Les revenus exceptionnels de 2018 comme les indemnités de départ à la retraite seront cependant bien taxés. 

Les responsables des Finances Publiques régionales et départementales en conférence de presse - Radio France
Les responsables des Finances Publiques régionales et départementales en conférence de presse © Radio France - Flavien Groyer

"Pas de couacs"

Le site impot.gouv.fr est également fin prêt. "Vous pouvez y modifier votre taux d'imposition directement si votre situation change" explique Gildas Le Badezet directeur du centre des impôts d'Eu. Les finances publiques se sont voulues, de nouveau, rassurantes : il n'y aura pas de double prélèvement en cas de salaire décalé et aucune démarche à réaliser si les personnes sont mensualisées. 

En France, 800.000 connexions ont été comptabilisées sur Internet et 300.000 personnes ont changé leur taux. Le numéro vert 0 809 401 401, a relevé plus de 100 000 appels malgré une attente parfois très longue. 

Dernière précision : il faudra de nouveau remplir sa déclaration de revenus. Elle arrivera dans les boîtes aux lettres en mars/avril 2020. 

Le vrai bilan, ce sera fin janvier quand tout le monde aura été prélevé à la source