Économie – Social

400 suppressions de postes chez Saint-Gobain "mais pas de plan social "en Lorraine, promet la direction

Par Nathalie Broutin, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu Sud Lorraine mercredi 19 juillet 2017 à 18:19

Emmanuel Macron, alors Ministre de l'économie est venu visiter le site de Saint-Gobain à Pont-à-Mousson en 2016
Emmanuel Macron, alors Ministre de l'économie est venu visiter le site de Saint-Gobain à Pont-à-Mousson en 2016 © Maxppp - Cédric Jacquot

A la sortie d'un CCE, ce mercredi 19 juillet à Pont-à-Mousson en Meurthe-et-Moselle, la direction de Saint-Gobain, fabricant de gros tuyaux de canalisations en fonte annonce 400 suppressions de postes d'ici 2021, sans licenciement.

400 postes de travail seront supprimés d'ici trois ans et demi, annonce la porte-parole de la direction de Saint-Gobain ce mercredi 19 juillet à l'issue d'un CCE, Comité Central d'Entreprise à Pont-à-Mousson en Meurthe-et-Moselle. "Des suppressions de postes mais pas de plan social" ajoute-t-elle encore. Toutes les unités et tous les services du groupe pourraient être concernés, " les départs à la retraite et la baisse du nombre d'intérimaires doivent suffire".

2000 personnes sont aujourd'hui employées en Lorraine

En Meurthe-et-Moselle, le fabricant de gros tuyaux de canalisations en fonte, emploie 2000 personnes sur plusieurs sites. Les deux plus importants pour la fabrication sont situés à Pont-à-Mousson et Blénod-lès-Pont-à-Mousson , deux sites secondaires à Toul et Foug. Il existe une usine dans la commune de Dieulouard où le minerai de fer est aggloméré, enfin un centre de recherche installé lui à Maidières. Les suppressions de postes et une robotisation du processus de production, c'est le plan du groupe Saint-Gobain PAM pour "réduire les coûts de structure" et retrouver la compétitivité.

Les derniers hauts-fourneaux de Lorraine vont continuer de tourner

Aucune fermeture de site annoncée en Meurthe-et-Moselle ce mercredi. Les derniers hauts-fourneaux de Lorraine vont continuer de tourner. L'an passé, 18 mille tonnes de tuyaux sont sorties de Saint-Gobain en Lorraine, le volume le plus faible de l'histoire du groupe. Plusieurs mesures de chômage partiel ont même été mises en place.