Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Pas de fermeture du CEA à Monts en 2019

vendredi 28 août 2015 à 14:03 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

L'annonce a été faite ce matin à Tours à l'issue d'une réunion en préfecture entre la ministre de la santé Marisol Touraine et les syndicats du CEA du Ripault. C'est le président de la République qui a pris cette décision. Pour autant, des réflexions devront être menées sur la modernisation du site pour la prochaine loi de programmation militaire.

Marisol
Marisol © Radio France - Valentine Schira

Le CEA du Ripault, à Monts, ne fermera pas en 2019.C'est l'annonce faite ce vendredi par la ministre de la santé, Marisol Touraine. Une déclration faite à l'issue d'une réunion avec les représentants syndicaux du commissariat à l'énergie atomique à la préfecture d'Indre-et-Loire, à Tours .C'est le président de la république François Hollande qui a décidé de suspendre la décision de transférer en Aquitaine 600 salariés du site tourangeau.D'après Marisol Touraine le président François Hollande a l'intention de venir prochainement rencontrer les salariés du CEA du Ripault .

 

Satisfaction et vigilance du côté du Conseil Départemental

 

Le président UMP/UDI du Conseil Départemental, Jean-Yves Couteau se félicite de cette décision, liée selon lui à un mobilisation collective. Il reste cependant vigilant quant à l'évolution du site à Monts . Il faut dire que malgré cette annonce, le CEA du Ripault devra réfléchir à l'avenir à son fonctionnement et ses effectifs selon l'Elysée . Le président demande aussi au CEA une évaluation approfondie de l'ensemble de ses sites. C'est dans la perspective de la future loi de programmation militaire, débutant en 2019.

 

CEA SON