Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Pas de marée, mais une vaguelette" contre Macron à Mont-de-Marsan

-
Par , France Bleu Gascogne
Mont-de-Marsan, France

Il y avait 200 manifestants sur la place Saint Roch de Mont-de-Marsan hier. Plus d'une soixantaine d'associations, de partis politiques et de syndicats ont appelé à une "marée humaine" contre la politique du gouvernement en France.

200 manifestants sur la place Saint Roch de Mont-de-Marsan.
200 manifestants sur la place Saint Roch de Mont-de-Marsan. © Radio France - Valentine Letesse

"Ce n'est pas une marée, c'est une vaguelette" lance Pierre. Autocollant de la France Insoumise collée sur la poitrine. Sur la place Saint Roch de Mont-de-Marsan ce samedi matin, ils sont 200 à manifester contre la politique d'Emmanuel Macron.

"Ce n'est pas une marée, c'est une vaguelette" - Pierre, manifestant.

Pourtant plus d'une soixantaine de syndicats, de partis politiques et d'associations de France ont lancé cet appel à créer "une marée humaine". Visiblement, la houle n'a pas soufflé sur les Landes.

Une "déambulation jupitérienne" 

Le défilé prévu a été annulé. Par manque de monde et à cause de la météo nous expliquent plusieurs militants. À la place, un "Emmanuel Macron" fait-maison. Dans sa chaise à porteurs, le sosie du président de la République s'est engouffré dans le passage du marché pour interpeller les passants, leur promettant "de répondre à leurs doléances" place Saint Roch. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Si les exclamations du Macron et ses différentes interpellations à coups "de gueux" ont fait réagir les habitants, les manifestants eux, étaient globalement déçus de la faible mobilisation.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess