Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Pas de répit pour les bénévoles des Restos du Cœur

-
Par , France Bleu Touraine

Malgré ce que l'on pourrait croire, les besoins en alimentation et en produits d'hygiène ne faiblissent pas en saison estivale. Les Restos du Cœur en sont les premiers témoins. En Indre-et-Loire, des centaines de familles viennent encore toutes les semaines dans les centres de distribution.

Les dons en denrées alimentaires et produits d'hygiène sont plus que jamais nécessaire pour les Restos du Cœur.
Les dons en denrées alimentaires et produits d'hygiène sont plus que jamais nécessaire pour les Restos du Cœur. © Radio France - Clément Buzalka

Tours, France

L'été n'a pas freiné le ballet incessant des porte-palettes au centre des Restos de Rochepinard à Tours. Michel Flamé, le président de l'association en Indre-et-Loire, le sait : même en période estivale, des centaines de familles comptent sur leur aide. « On essaie de proposer un service identique en été et en hiver », assure ce bénévole depuis 9 ans dans l'association. 

« L'été, l'activité est la même que le reste de l'année, puisque nous ne fermons pas. Tous les centres sont ouverts du 2 janvier au 31 décembre. Si bien que chacun peut bénéficier de l'aide alimentaire durant cette période. » Et les chiffres sont là : la semaine dernière, encore 5 200 personnes sont venues chercher des produits d'hygiène et des repas dans les 20 centres de Touraine. Ce sont donc encore plusieurs centaines de familles qui sont dans le besoin. Et ce, même en plein été.

Michel Flamé, le président des Restos en Indre-et-Loire, voit l'afflux de dons diminuer chaque été. - Radio France
Michel Flamé, le président des Restos en Indre-et-Loire, voit l'afflux de dons diminuer chaque été. © Radio France - Clément Buzalka

Les dons sont donc plus que jamais nécessaires. Il faut garder du stock pour l'année. Et pour cela, il faut aussi et surtout compter sur les bénévoles. De plus en plus rares l'été. Blandine Penel voit les rangs des aidants diminuer chaque semaine. « En ce moment, on manque de bénévoles. Ce matin, il n'y avait personne pour partir avec les chauffeurs en livraison ou en ramasse, c'est-à-dire lorsqu'on va chercher des produits dans les supermarchés avec lesquels nous sommes partenaires », explique cette salariée des Restos. 

Un manque de bénévoles pendant l'été

Parmi les 680 bénévoles des Restos du Cœur en Indre-et-Loire, en effet : beaucoup de retraités. Et pour la majorité d'entre eux, cette période estivale rime avec la garde des petits-enfants. Moins de disponibilités, c'est donc moins de bras pour charger des camions, distribuer des repas, ou réceptionner des dons. 

Les dons, eux aussi, sont moins importants l'été. La faute au manque de médiatisation des besoins en-dehors de la période hivernale, d'après Michel Flamé. « On parle de nous l'hiver car à l'origine, quand Coluche a créé les Restos, c'était pour donner à manger l'hiver. De fin novembre au mois de mars. Aujourd'hui, on s'est aperçus que les gens mangeaient toute l'année. Et donc l'objectif est de distribuer toute l'année. Mais la campagne médiatique a surtout lieu l'hiver. Lors du lancement de la collecte nationale ou lors du concert des Enfoirés. Mais notre activité continue toute l'année ! », argument le président. 

Clément Buzalka