Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pas facile de recruter son Père Noël dans le Limousin !

-
Par , France Bleu Limousin
Limoges, France

Une pénurie de main d'oeuvre pas comme les autres. Cette année, associations et centre commerciaux peinent à recruter des Pères Noël pour animer leurs événements. En cause, la spécificité du profil mais surtout les conditions de travail.

La pénurie de Père Noël, ou la politique de la chaise vide
La pénurie de Père Noël, ou la politique de la chaise vide © Radio France - Thomas Larabi

La belle nuit de noël approche, et le Père Noël ne peut plus être partout. Il doit préparer sa tournée, mais aussi prendre des photos avec les enfants dans tous les centres commerciaux, au marché de Noël... alors il faut souvent des remplaçants. Et c'est de moins en moins facile de les recruter.

Cette année la boîte d'interim Proman à Limoges a eu bien du mal à lui trouver des remplaçants motivés pour le centre Leclerc de la zone Nord comme l'explique Camille : " Une vingtaine de candidats a refusé le poste. Parce-que porter le costume et le ventre toute la journée,  jouer le jeu avec les enfants toute la journée, le tout payé au SMIC, ça ne plaît pas beaucoup ". Des jobs précaires, souvent en intérim, dont les femmes et les étudiants sont  exclus, faute de ressemblance.

Les lettres, les photos, les cadeaux... les Pères-Noël sont débordés, et pas toujours bien payés.
Les lettres, les photos, les cadeaux... les Pères-Noël sont débordés, et pas toujours bien payés. © Radio France - Thomas Larabi

Avoir un Père Noël dans son magasin, cela devient un enjeu crucial pour les centres commerciaux. C'est pour cela que chaque année Pascal Sanvoisin, directeur du centre Saint Martial, prend bien ses précautions dès le mois de juin. Il passe même par une société spécialisée, qui procède à des castings pour recruter un véritable comédien. 

Et chaque détail compte : " La première chose que les enfants remarquent, ce sont les Père Noël qui ont des baskets, alors on contrôle tout. Et le salarié doit être irréprochable, on a déjà eu des soucis par le passé avec des Père-Noël peu aimables ou qui sentaient la transpiration, c'était pas évident à gérer " explique Pascal Sanvoisin. Chaque année le Père Noël prend plus de mille photos avec des enfants dans la galerie Saint Martial. S'ils sont durs à recruter, ces Père Noël sans hotte gardent la cote. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess