Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Pass sanitaire : une semaine après, un bilan contrasté dans les établissements creusois

Par

Depuis une semaine, le pass sanitaire est obligatoire dans certains établissements et lieux touristiques. Devoir présenter un QR Code attestant d'une vaccination complète ou d'un test négatif au Covid-19 n'est pas sans conséquence. La fréquentation chute lourdement par endroits en Creuse.

Il faut venir tôt au cinéma Le Sénéchal pour espérer obtenir une place parmi les 49 sièges disponibles la journée. Le soir, le pass sanitaire est obligatoire. Il faut venir tôt au cinéma Le Sénéchal pour espérer obtenir une place parmi les 49 sièges disponibles la journée. Le soir, le pass sanitaire est obligatoire.
Il faut venir tôt au cinéma Le Sénéchal pour espérer obtenir une place parmi les 49 sièges disponibles la journée. Le soir, le pass sanitaire est obligatoire. © Radio France - Léa Dubost

Une semaine après la mise en place du pass sanitaire, le bilan est très contrasté en Creuse. Le parc animalier des Monts de Guéret enregistre entre 50 et 70 % de fréquentation en moins, du jour au lendemain. C'est forcément un coup de massue pour le gérant, Abel Guittard. "Normalement, le parc grouille de visiteurs à cette période. Là, c'est tout triste. J'espère que les gens vont vite revenir", confie-t-il.  

Publicité
Logo France Bleu

Même constat à la Cité internationale de la tapisserie à Aubusson. Dès la mise en place du pass sanitaire : 40 % de visiteurs en moins. "Mais ils reviennent petit à petit et sont de plus en plus au courant des règles sanitaires", selon le directeur Emmanuel Gérard. 

En revanche, au cinéma Le Sénéchal à Guéret, la fréquentation est en chute libre : moins 60 à moins 70  % de spectateurs. "Nous avons réduit les jauges à 49 personnes l'après-midi donc c'est vite complet. Et le soir, avec le pass sanitaire, il n'y a quasiment personne. Pour nous, c'est la double peine : on doit embaucher pour contrôler le pass, alors que les clients ne sont plus au rendez-vous", explique Christophe Bréchard, le gérant. 

Des clients essentiellement compréhensifs 

Dans l'ensemble, les établissements rapportent que les clients sont compréhensifs et respectueux. Même si, au camping de Poinsouze à Boussac, il a fallu faire face à des voyageurs insistants. "Une famille s'est pointée samedi sans pass sanitaire car ils ne voulaient pas se plier à ces règles. On a dû les refuser, ils se sont montrés très virulents, en nous menaçant et nous accusant de faire de la discrimination. Mais ces gens sont une minorité", raconte Hugues de Houdetot, le responsable.

À la piscine "Aquasud" d'Aubusson, après un démarrage compliqué, les chiffres de fréquentation repartent à la hausse. "Au début, les gens étaient perdus et il a fallu faire de la pédagogie. Maintenant, ils sont tous de retour, prêts avec leur pass sanitaire en main. Les chiffres sont bons", se réjouit Angelica Gaudy, responsable d'accueil. 

Ma France : Mieux vivre

Hausse généralisée du coût de la vie, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent ainsi une nouvelle consultation citoyenne intitulée “Mieux vivre”. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres.

Publicité
Logo France Bleu