Économie – Social

Passage de 35 à 39h : un projet d'accord soumis ce lundi aux syndicats de Smart

Par Cécile Soulé, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu lundi 12 octobre 2015 à 7:00

Une voiture Smart sur la chaîne de montage de l'usine de Hambach
Une voiture Smart sur la chaîne de montage de l'usine de Hambach © Maxppp

L'allongement du temps de travail chez Smart est à nouveau débattu ce lundi 12 octobre à Hambach. Un mois après la consultation des salariés, qui ont dit oui à 56%, la direction devrait proposer aux organisations syndicales un projet d'accord, malgré l'opposition des syndicats majoritaires.

La direction de Smart reste visiblement sur son idée d'abandon des 35h, avec perte de salaire de 6%. Le problème, c'est que même si 56% des salariés ont accepté la proposition, la CGT et la CFDT n'en veulent pas. Et comme ils sont majoritaires, 55% à eux deux, l'accord ne serait pas applicable, même s'il était signé par les autres syndicats.

Pour tenter de les contourner, la direction voudrait proposer des avenants individuels. Chaque salarié renégocierait son contrat de travail en tête à tête avec sa hiérarchie, pour y inclure, s'il est d'accord, l'allongement du temps de travail. Ce qui ferait 2 catégories de salariés, ceux qui passent à 39h, ceux qui restent à 35h.

Cette hypothèse fait bondir un peu plus CGT et CFDT qui y voient une nouvelle tentative de les contourner. Pour les autres syndicats, ce qui prime avant tout, c'est la garantie du maintien de l'emploi jusqu'en 2020. Pour ne pas vivre sans cesse avec la menace d'un plan social.

Malgré l'opposition farouche des syndicats majoritaires, la direction semble camper sur ses positions, selon Bernadette Hilpert, de la CGT chez Smart: "La direction n'a pas l'air pour l'instant de sortir de sa proposition, elle n'a pas l'air d'en sortir. La seule porte de sortie possible, c'est de dire on va sur une négociation de salaire et on examine la viabilité de l'entreprise d'une autre manière que de s'en prendre aux salariés"

Bernadette Hilpert, déléguée du syndicat CGT