Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Patrick Weiten répond à la colère des pompiers de la Moselle

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Confronté depuis plusieurs jours à la grogne des sapeurs-pompiers de Moselle qui dénoncent un manque de moyen et de mauvaises conditions de travail, le président du Conseil Départemental de Moselle Patrick Weiten prend la parole pour défendre sa politique et ses investissements.

Les camions de pompiers tagués à la caserne de Thionville
Les camions de pompiers tagués à la caserne de Thionville - CGT Sdis 57

Moselle, France

La tension et le malaise ne retombent pas au sein de la famille des sapeurs-pompiers de Moselle. Depuis plusieurs jours, certains pompiers du département expriment leur mécontentement en taguant leurs camions et en faisant retentir les sirènes dans les casernes. 

Nouveau préavis de grève jusqu'au 16 décembre

Une grève est en cours jusqu'au 6 décembre, date de la célébration de la Sainte Barbe en Moselle, et la CGT a déposé un nouveau préavis jusqu'au 16 décembre. Ils dénoncent leurs conditions de travail, un manque de moyens et un nouveau règlement opérationnel qui ne répond pas, selon eux, aux besoins que réclament leurs missions de secours. Une colère tournée vers leur hiérarchie et en premier lieu le Conseil Départemental qui président le SDIS de Moselle (Service départemental d'incendie et de secours). Sur les réseaux sociaux où elle relaie quotidiennement les actions des pompiers grévistes, la CGT pointe le "mépris" ou la "surdité" du président du département. 

Moi, je ne sais pas faire plus (Patrick Weiten, président du Conseil Départemental et du SDIS 57)

Des accusations auxquelles ne goûte pas Patrick Weiten qui assure mettre tout en oeuvre pour garantir une bonne qualité de service en Moselle dans un contexte économique contraint. "J'avais présenté il y a 6 mois un projet de contrat pluriannuel avec les pompiers qui disait : augmentation des effectifs chez les pompiers de 120 postes, remplacement systématique de tout départ en retraite, recrutement définitifs de 20 personnels administratifs. J'avais engagé la promotion du grade de sergent au grade d'adjudant pour 60 personnel et ça suffit pas !" Le président du Conseil Départemental se toujours prêt à négocier avec les syndicats, mais n'accepte pas la tournure que prend la contestation. "On ne peut pas toucher à l'outil de travail" martèle-t-il. 

Une réponse toujours insuffisante pour la CGT qui ne voit dans les arguments de Patrick Weiten qu'une "manière de compenser les nouveaux rythme de travail." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu