Économie – Social

Béarn : le village d'Etsaut ne perdra pas son dernier commerce

Par Alexandre Vau, France Bleu Béarn mardi 25 octobre 2016 à 20:01

Le bar-restaurant-épicerie Le Randonneur est situé sur la place de la mairie d'Etsaut, juste à côté de la mairie et de la poste.
Le bar-restaurant-épicerie Le Randonneur est situé sur la place de la mairie d'Etsaut, juste à côté de la mairie et de la poste. © Radio France - Alexandre Vau

Etsaut ne restera pas sans commerce. Moins de deux semaines après la fermeture du dernier bar-restaurant, un repreneur est sur les rangs. Une bonne nouvelle pour les habitants de ce village de la vallée d'Aspe.

Les habitants d'Etsaut, en vallée d'Aspe, étaient inquiets depuis le départ des gérants du Randonneur. Le bar-restaurant était le dernier lieu de vie du village. Bonne nouvelle! Il devrait donc rouvrir prochainement. Rien n'était encore signé mais les négociations sont en bonne voie avec une famille d'Oloron qui travaille de l'autre coté de la frontière et souhaite revenir au pays. "Ils sont plus qu'intéressés et du métier", tacle au passage la maire d'Etsaut Elisabeth Médard en faisant référence aux anciens gérants, partis sans prévenir.

Ils sont plus qu'intéressés et eux sont du métier.
— La maire d'Etsaut, Elisabeth Médard

Difficile de rester

Ce départ précipité a étonné. Les derniers gérants du Randonneur étaient installés depuis quatre ans. Ils seraient partis, déçus de ne pas avoir réussi à acquérir les murs et devenir propriétaires du lieu. Il faut dire que l'affaire est bien placée, place de la mairie, lieu de passage des randonneurs. Elisabeth Médard, elle, est confiante. La transmission devrait se faire vite et bien et le service bar-restaurant-épicerie sera conservé. Mais cela prouve encore une fois qu'il est difficile de maintenir de l'activité dans les villages de la vallée.

Bernard Casteignau, boucher-charcutier à Sarrance un peu plus bas se déplace chaque vendredi vendre ses produits à Etsaut.

"Il faut s'envoyer !"

En marchant dans Etsaut, on voit que les 81 habitants s'en sortent pas trop mal avec une école, une poste, une bibliothèque. Mais en attendant les nouveaux maîtres du Randonneur, le seul commerçant sera le boucher-charcutier de Sarrance. Bernard Casteignau continue de venir avec son camion chaque vendredi. La mairie et la Communauté de communes font ce qu'elles peuvent. Une navette entre Urdos et Bedous tourne chaque jeudi. Un projet de résidence d'artistes est lancé dans l'ancien hôtel des Pyrénées en face du Randonneur.

Le boucher-charcutier de Sarrance Bernard Casteignau monte à Etsaut avec son camion vendre ses produits tous les vendredis. - Radio France
Le boucher-charcutier de Sarrance Bernard Casteignau monte à Etsaut avec son camion vendre ses produits tous les vendredis. © Radio France - Alexandre Vau

Partager sur :