Économie – Social

Pau : les syndicats des finances publiques dénoncent de fausses créations d'emplois

Par Jeanne-Marie Marco, France Bleu Béarn mardi 17 janvier 2017 à 19:26

Solidaires et CGT devant le centre des finances publiques de Pau
Solidaires et CGT devant le centre des finances publiques de Pau - CGT

La CGT et Solidaires ont manifesté devant le centre des finances publiques de Pau ce mardi matin. Ils dénoncent des créations de postes déguisées avec le futur centre national d'appels de Pau.

Une cinquantaine d'agents des finances publiques du département a manifesté ce mardi matin place d'Espagne à Pau, devant les impôts. Selon eux, malgré l'implantation prochaine d'un centre national d'appels à Pau, aucune vraie création d'emploi n'aura lieu, ce ne sont que des redéploiements.

Zéro création de poste

C'est une "intox totale" n'hésite pas à dire Eric Jumbou co-secrétaire CGT finances publiques dans les Pyrénées-Atlantiques. Le syndicat explique que les 54 créations de postes annoncées par le Directeur départemental des finances publiques ne sont pas effectives. En effet, ces futurs agents du centre d'appels font déjà partie des effectifs des finances publiques. Il s'agira, pour l'essentiel, de mutations "les seuls bénéficiaires ce seront nos collègues qui vont pouvoir regagner le département plus facilement , mais pour nos collègues des Pyrénées-Atlantiques le bénéfice il n'y est pas" assure Eric Jumbou. Il y aura donc de nouveaux emplois aux finances publiques de Pau, au détriment des autres villes et départements.

Intox totale, ce ne sont que des transferts d'emplois — Eric Jumbou de la CGT

Le Directeur départemental des finances publiques explique de son côté que ce ne sont pas que des redéploiements "pourront aussi être recrutés les jeunes qui sortent de l'Ecole nationale des finances publiques [..] c'est ce qui s'est passé dernièrement pour l'ouverture d'un autre centre national d'appels" assure Thierry Nésa. Les syndicats contestent en assurant que ces jeunes diplômés "sont déjà comptabilisés dans les effectifs des finances publiques et il travaillent depuis un an" dit Eric Jumbou.

Eric Jumbou de la CGT explique qu'il n'y aura aucune création d'emploi

L'implantation prochaine de ce centre national d'appels à Pau ne rassure par la CGT "petit à petit c'est le service public de proximité qui va disparaître "dit Eric Manry co-secrétaire CGT finances publiques dans les Pyrénées-Atlantiques " la crainte c'est qu'on se retrouve dans un premier temps avec l'obligation de passer par une plateforme téléphonique qui bien sûr va être payante [...] et en cas de nécessité l'accueil se ferait uniquement sur rendez-vous, il n'y aura plus la possibilité pour l'usager de se rendre spontanément dans un service des impôts des particuliers, il devra passer par la plateforme".

Le centre national d'appels des finances publiques sera installé au 29 rue de Monpezat à Pau, là où sont déjà installés les impôts. Les agents recrutés arriveront début septembre 2017 pour une mise en service de la plateforme début octobre.

Par ailleurs, 14 suppressions d'emplois dans les Pyrénées-Atlantiques ont déjà été annoncées par la direction des finances publiques pour cette année.