Économie – Social

A Pau, les habitants d'une barre HLM vouée à être détruite refusent de partir

Par Alexandre Vau, France Bleu Béarn jeudi 22 septembre 2016 à 21:21

L'immeuble HLM Isabe quartier Saragosse à Pau regroupe 112 familles, 205 habitants. Il a été très récemment ravalé.
L'immeuble HLM Isabe quartier Saragosse à Pau regroupe 112 familles, 205 habitants. Il a été très récemment ravalé. © Radio France - Alexandre Vau

Elle fait partie du paysage depuis près d'un demi siècle. Les habitants d'Isabe, une barre HLM construite dans le quartier populaire de Saragosse à Pau va être détruite pour laisser place à un parc. Les habitants lancent une pétition.

Depuis quelques temps, Isabe est connue à Pau pour ses bandes verticales bleues héritées d'un ravalement récent. La barre HLM construite parmi d'autres quartier Saragosse a beau s'être payée un bon lifting, elle va être démolie. La mairie a annoncé jeudi dernier aux habitants qu'elle allait être détruite et remplacée par un parc. L'idée étant comme l'a écrit le maire François Bayrou aux 112 familles qui logent dans l'immeuble de "modifier en profondeur le quartier, d'améliorer la qualité de vie et rendre Saragosse plus attractif".

Une méthode qui passe mal 

Jeudi 15 septembre, les 205 habitants de la barre HLM reçoivent un courrier nu sans timbre ni enveloppe leur annonçant ce vaste projet. La méthode choque, la décision aussi. Dans son courrier, le maire et président de l'Office palois de l'habitat précise aux habitants "qu'il ne veut pas donner d'accord à ce sujet sans les avoir consultés" . Mais rares semblent être ceux qui veulent partir. Les loyers font partie des moins chers de Pau et certains sont installés depuis près de quarante ans, depuis la construction de l'immeuble. Une pétition est alors lancée.

Dominique habite l'Isabe depuis 26 ans. Elle est à l'origine de la pétition contre la démolition de la barre HLM qui loge 112 familles.

On fait une pétition mais on n'y croit pas trop."

Dominique, à l'origine de la pétition

Le courrier envoyé jeudi 15 septembre par François Bayrou aux 205 habitants de la barre Isabe quartier Saragosse à Pau. - Radio France
Le courrier envoyé jeudi 15 septembre par François Bayrou aux 205 habitants de la barre Isabe quartier Saragosse à Pau. © Radio France - Alexandre Vau

Tout ça pour des paquerettes

En une semaine, près de la moitié des habitants a signé la pétition. Le président de la Confédération syndicale des familles à Pau s'étonne lui du manque de concertation et d'organisation. L'association a emménagé en mars dernier au rez-de-chaussée de la barre avec l'aide de la mairie. Elle n'a pas eu le temps d'inaugurer son local en grande pompe qu'elle doit de nouveau déménager. Pas question ! Son président maintient l'inauguration vendredi prochain et espère que le maire répondra à l'invitation, l'occasion dit-il d'avoir quelques explications.

Georges Moulié est le président de la Confédération syndicale des familles Pau Béarn installée depuis mars au rez-de-chaussée d'Isabe.

On vient de s'installer. On ne pensait pas redéménager."

G. Moulié, président de la Confédération syndicale des familles

Le président de l'association Confédération syndicale des familles Pau Béarn Georges Moulié refuse tout nouveau déménagement. - Radio France
Le président de l'association Confédération syndicale des familles Pau Béarn Georges Moulié refuse tout nouveau déménagement. © Radio France - Alexandre Vau