Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Pays Basque : Bayonne à bon port

lundi 16 avril 2018 à 5:07 Par Jacques Pons, France Bleu Pays Basque

C'est l'un des poumons économiques du Pays Basque. Le port de Bayonne, neuvième de France, reprend lentement des couleurs après plusieurs années de crise.

Les atouts industriels du port de Bayonne, l’aciérie Celsa et les laminoirs des Landes
Les atouts industriels du port de Bayonne, l’aciérie Celsa et les laminoirs des Landes © Radio France - Jacques Pons

Pays Basque, France

La zone fait travailler 3500 personnes (emplois directs et indirects). 56 entreprises y sont implantées. Bayonne, 9ème port de France, voit son trafic repartir à la hausse depuis deux ans. 

Les trois terminaux du port (Blancpignon, Tarnos et Saint Bernard) disposent au total de 56 hectares de réserves foncières. De quoi accueillir des entreprises directement intéressées par le trafic maritime. Depuis 2008, et la mise en place d'un schéma d'aménagement orchestré par la Région Nouvelle Aquitaine, le port s'est doté d'outils essentiels à sa stratégie de développement (une drague, des bateaux pour les pilotes du port, des quais en eau profonde, des nouvelles grues dont deux à venir l'année prochaine). 

L'achat pour 9 millions d'euros de deux grues Liebherr à livrer en 2019 - Radio France
L'achat pour 9 millions d'euros de deux grues Liebherr à livrer en 2019 © Radio France - Jacques Pons

15% de hausse de trafic porturaire cette année — André Garreta, président de la CCI du Pays Basque

Le trafic portuaire repart à la hausse selon André Garreta, président de la CCI du Pays Basque

Les installations portuaires disposent aussi d'un accès au réseau ferré. Selon la chambre de commerce et d'industrie du Pays Basque, le rail permet de toucher 250 entreprises dans un rayon de cent kilomètres (Pyrénées Atlantiques et Landes). Le ferroviaire accroît l'attractivité de la zone. Pour la chambre de commerce et d'industrie du Pays Basque, à qui la Région Nouvelle Aquitaine a confié la gestion du port, l'augmentation du trafic devrait atteindre 15% cette année.  

Le trafic du port de Bayonne remonte

Une très bonne nouvelle après une décennie de baisses continues. Il y a dix ans le port atteignait les 4 millions de tonnes de trafic. Cette année on espère 2 680 000 tonnes (2 240 000 tonnes en 2017). En 2023, la CCI s'attend à 3 110 000 tonnes (+ 33% par rapport à 2017).

Les objectifs prometteurs de Laminoirs des Landes 

Derrière le regain espéré, il y a l'ouverture de nouvelles sociétés comme Laminoirs des Landes. Cette structure industrielle est le fruit de deux groupes sidérurgiques, le groupe Añon (de la Galice espagnole) et le groupe Suisse Sipro Stahl Holding. Añon a financé 60% de l'usine et Sipro  40%. La production de Laminoirs des Landes débute fin avril. D'abord 40 employés, puis cent personnes durant les années à venir. Située dans la zone Tarnosienne du port, l'usine va produire des tôles d'acier. Des morceaux très épais de 8 mm à 15 centimètres. 

Le quai devant la société Laminoirs des Landes, coté Tarnos - Radio France
Le quai devant la société Laminoirs des Landes, coté Tarnos © Radio France - Jacques Pons

100 000 tonnes dans un premier temps

Ces tôles sont destinées aux marchés espagnols, français mais aussi au nord de l'Europe (la Scandinavie et la Grande Bretagne). Cette année la société Laminoirs des Landes compte produire 100 000 tonnes de tôles. Si tout va bien, elle espère dans les années à venir atteindre 500 000 tonnes (entre la matière ferreuse importée et le produit fini exporté). La société vise plusieurs marchés de l'acier : celui de la construction, des chantiers navals, du secteur éolien. 

Nous nous positionnons dans l'acier de haute qualité — Inazio Fachado, directeur de Laminoirs des Landes

Les objectifs ambitieux de Laminoirs des Landes selon son directeur Inazio Fachado