Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Pays basque : France 3 Euskal Herri paralysée par une grève nationale ce mercredi

mercredi 27 septembre 2017 à 17:10 Par Jacques Pons, France Bleu Pays Basque

Mouvement de grève ce mercredi dans les stations locales de France 3. Toutes les agences (16 en France) ont été touchées. Une grève nationale lancée après l'annonce de la fermeture de toutes les locales l'année prochaine.

250 personnes au rassemblement de soutien de France 3 euskal herri à Bayonne
250 personnes au rassemblement de soutien de France 3 euskal herri à Bayonne © Radio France - Jacques Pons

Bayonne, France

L'année prochaine, toutes les éditions locales de France 3 devraient avoir disparu. Soit en janvier, soit en juin. Très mauvaise nouvelle annoncée le 21 septembre dernier lors d'un CCE de la chaîne télévisée. Parmi les stations qui devraient disparaître, France 3 Euskal Herri.

France 3 Euskal Herri, 25 ans d'age

La station est née en 1992. Au moment de célébrer (en novembre prochain) leur 25ème anniversaire, les 16 salariés de France 3 Euskal Herri (France 3 Pays basque) viennent d'apprendre qu'ils pourraient ne plus assurer l'année prochaine une production bien rodée. Un journal quotidien de 7 minutes du lundi au vendredi, plus un magazine de 7 minutes (la moitié de ces rendez-vous sont assurés en langue basque) sans compter un magazine mensuel exclusivement en euskara.

250 personnes ont soutenu France 3 euskal herri à Bayonne - Radio France
250 personnes ont soutenu France 3 euskal herri à Bayonne © Radio France - Jacques Pons

250 personnes pour soutenir la chaîne locale

En 25 années, la chaîne locale a fait des petits, notamment l'antenne de Pau. Elle a su fidéliser aussi ses téléspectateurs. Malgré les embûches : les box des fournisseurs d'accès Internet ne l'intègrent pas dans leurs offres. Seuls les abonnés au réseau hertzien peuvent voir ses rendez-vous. Il y a aussi la solution internet. Pour défendre cet ancrage micro local, ce mercredi 27 septembre, à midi, 250 personnes se sont rassemblées sur les marches de la Chambre de commerce et d'industrie de Bayonne.

Ces inconditionnels de la chaîne publique ont ainsi apporté leur soutien aux 16 salariés de Bayonne.

Soutien inconditionnel des téléspectateurs de France 3 Euskal Herri

Parmi les manifestants de Bayonne (devant la CCI) le président de la communauté d'agglomération Pays basque, Jean-René Etchegaray. Il demande un rendez-vous urgent avec Delphine Ernotte, la patronne du groupe France Télévision.

Il est hors de question que l'on revienne sur un acquis — Jean-René Etchegaray, président de la communauté d’agglomération Pays Basque

"j'ai demandé un rendez vous à Delphine Ernotte (présidente du groupe France Télévision)

Tous les manifestants affichaient clairement leur soutien "Euskal Herri Pays Basque ez hunki (pas touche!)" - Radio France
Tous les manifestants affichaient clairement leur soutien "Euskal Herri Pays Basque ez hunki (pas touche!)" © Radio France - Jacques Pons

Autre manifestant parmi les 250 personnes de ce rassemblement, Jean-Jacques Lasserre, le président du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques.

La disparition de France 3 euskal herri va renforcer le discours de la pensée unique — Jean-Lasserre, président du conseil départemental Pyrénées Atlantiques

France 3 euskal herri indispensable selon Jean-Jacques Lasserre

Ce mercredi, sur 12 personnes au tableau de service de France 3 Euskal Herri, on dénombrait 10 grévistes. Ailleurs dans la région, le mouvement de grogne fait des petits : 150 personnes au rassemblement de soutien organisé à Pau. Une centaine à Périgueux. Aucun journal de France 3 ne sera diffusé ce mercredi dans la Nouvelle Aquitaine (à Bordeaux mais aussi Bayonne, Pau et Périgueux).