Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pays Basque : Jean-René Etchegaray répond aux commerçants à propos de la CFE

-
Par , , France Bleu Pays Basque

Des commerçants adressent une lettre ouverte à l’agglomération Pays Basque. Ils demandent au président de la CAPB un geste alors que les restaurants, cafés ou encore salles de sport doivent payer la CFE et entament un sixième mois de fermeture. Jean-René Etchegaray leur a répondu.

Les commerçants en colère devant le siège de la communauté d'agglomération cette semaine
Les commerçants en colère devant le siège de la communauté d'agglomération cette semaine - Kasu ostalariak kexu

Tous les commerçants n'ont pas rouvert, loin de là. Entre le premier et le second confinement, les restaurants, les cafés et les salles de sports entament un sixième mois de fermeture. Une situation d’autant plus compliquée pour eux qu'il faut s'acquitter en fin d'année de la CFE, la cotisation foncière des entreprises. Un impôt dont beaucoup se seraient bien passé ! Or le gouvernement avait donné la possibilité aux régions d'un dégrèvement exceptionnel des deux tiers de cette cotisation foncière des entreprises. Une mesure contre laquelle avait voté la communauté d'agglomération pays basque en juillet dernier. Les commerçants du collectif "Kasu kasu ostalariak kexu" ("attention, cafetiers en colère") demandent donc un geste au président de la communauté Jean-René Etchegaray :

Karine Orellana, la porte parole du collectif "kasu kasu ostalariak kexu"

La réponse de Jean-René Etchegaray

Jean-René Etchegaray explique aujourd'hui qu'il ne peut pas revenir en arrière. "Aujourd'hui il est trop tard de modifier les conditions de recouvrement de la CFE, parce qu'il aurait fallu le faire avant le 31 juillet. Au 31 juillet, on est sorti d'un premier confinement avec une situation économique et financière bien meilleure que celle qu'on imaginait." Il promet en revancheune aide spécifique pour le secteur de l’hôtellerie et de la restauration. Selon lui, "la solution n'est pas fiscale mais financière" :

La réponse de Jean-René Etchegaray, président de la communauté d’agglomération Pays Basque

"Le deuxième confinement a commencé le 29 octobre. Les cafetiers et restaurateurs, à la différence d'autres commerçants, n'ont pas pu ouvrir et ne pourront vraisemblablement pas ouvrir avant le courant du mois de janvier. C'est cette demande qu'on prend en considération, pour laquelle je cherche des solutions. L'idée est que ce soit une demande qui serait faite auprès de l'administration fiscale pour reporter le recouvrement de cette contribution. Ce qui nous permettra dans l’intervalle de mettre en place un dispositif dont je souhaite qu'il ne puisse profiter qu'à ceux qui ont pu souffrir de ce deuxième confinement car on ne peut pas imaginer que la communauté d’agglomération puisse renoncer à la totalité de cette contribution qui constitue une ressource majeure."

Une enveloppe sera donc débloquée en début d'année prochaine pour les cafetiers et restaurateurs. Jean-René Etchegaray rappelle par ailleurs que l'Agglo a mis en place un fonds de soutien spécifique destiné aux entreprises en difficulté, ainsi qu'un fonds de garantie et l'exonération d'un certain nombre de loyers.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess