Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pays Basque à vélo : le tourisme change de braquet

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Pays Basque

De plus en plus de cyclistes choisissent le Pays Basque. Le territoire est réputé difficile mais depuis l'arrivée sur le marché des vélos à assistance électrique la pratique s'intensifie. Une nouvelle économie centrée sur le vélo est en train de se constituer.

Le boum des vélos électriques, chez "les roues de Lilou" à Anglet
Le boum des vélos électriques, chez "les roues de Lilou" à Anglet © Radio France - Jacques Pons

Les beaux jours reviennent et avec eux fleurissent les mille et une couleurs des maillots de cyclistes. Dans cette population on distingue les  pédaleurs confirmés et les touristes. Mais ces amateur de vélos sont de plus en plus nombreux au Pays Basque.

Il n'y a pas que des baigneurs au Pays Basque il y a aussi des cyclistes. A tel point qu'une économie se constitue ici autour de cette pratique. De plus en plus de sociétés offrent le Pays Basque sous la forme de circuits cyclables. L'ensemble des offres se trouvent sur le site velo.tourisme64.com.  

Le site Pays Basque / Béarn
Le site Pays Basque / Béarn -

Le cycliste est devenu une manne pour certains hôtels. Un pédaleur dépense en moyenne 70 euros par jour, soit bien plus qu'un touriste classique. Autant dire qu'en Nouvelle Aquitaine et plus particulièrement au Pays Basque on bichonne de plus en plus cette clientèle. Car elle ne se contente pas seulement des établissements de la côte basque, elle fréquente aussi les gîtes ruraux et les hôtels de l’intérieur du pays.

le vélo génère plus de 65 millions d'euros en Nouvelle Aquitaine ! — Sandrine Derville, élue régionale en charge du tourisme

Le poids du vélo dans le tourisme aquitain est impressionnant. Plusieurs millions d'euros selon Sandrine Derville, vice-présidente du conseil régional de Nouvelle Aquitaine, en charge du dossier Tourisme. "En fait, il y a plusieurs économies du vélo" selon l'élue d'Anglet. 

Plus de 60 millions d'euros générés par le vélo en Nouvelle Aquitaine chaque année ! (Sandrine Derville)

Plat, casse-pattes ou col, on a le choix ici

Que l'on soit un fanatique des cols pyrénéens, de parcours "casse-pattes" (typiques ici) ou d'étapes plus tranquilles, le Pays Basque offre des centaines de combinaisons. Sur un vélo classique ou sur un VAE, un vélo à assistance électrique. Tout est possible. On peut vous offrir un circuit partant de la côte basque ou des parcours de 8 jours avec accueil personnalisé dans des gîtes "à l’intérieur".

Le Pays Basque : terre de circuits

On peut aussi se contenter d'un passage au Pays Basque en empruntant la "velodyssée", une route à pédaler depuis Roscoff jusqu'à Hendaye 1260 kilomètres plus loin ! On peut aussi prolonger le plaisir par "l'euroziklo" (un parcours partant de Guethary pour rejoindre en Navarre le site du señorio de Bertiz dans la vallée du Baztan).

Xavier Lopez, organisateur de circuits haut de gamme avec sa société Bike Basque

La meilleure solution : la location 

Aujourd'hui, plus la peine de débarquer dans le pays avec sa bicyclette. Désormais, la location permet de varier les plaisirs. Des vélos à grosses roues pour les plages et le littoral. Des bicyclettes anglées cyclotourisme ou encore des vélos à assistance électrique. On peut aussi se prendre à rêver.

Louer un vélo est désormais possible dans la plupart des magasins de la côte (ici à Anglet en bord de mer)
Louer un vélo est désormais possible dans la plupart des magasins de la côte (ici à Anglet en bord de mer) © Radio France - Jacques Pons
Craner à vélo c'est possible !
Craner à vélo c'est possible ! © Radio France - Jacques Pons

Louer un vélo de professionnel

Choisir pour un jour ou une semaine ou plus un vélo de pro. Dans ce cas là, on atteint une autre dimension. C'est ce que propose depuis l'été dernier à Biarritz Scott Davisson. Ce quadragénaire américain de Washington vient de lancer dans la zone d'Iraty un magasin spécial "Capra vélo". Un "concept store" où on peut vous réparer votre cycle mais qui vous loue aussi des vélos haut de gamme.

Chez Capra-vélo on met un tablier avant de faire de la mécanique !
Chez Capra-vélo on met un tablier avant de faire de la mécanique ! © Radio France - Jacques Pons

Scott Davisson, le gérant américain du magasin Capra Vélo à Biarritz

Louer un vélo de 4000 euros pour 50 fois moins !

Des monstres de haute technologie à 4000 euros pièce ! Pour 80 euros le premier jour (ça baisse ensuite si vous choisissez plus) vous disposez d'un vélo de moins de 8 kilos, tout en carbone avec plateau de 50x34 dents (parfait pour le moindre raidillon) et des freins à disques. A vous ensuite de vous lancer seul ou en groupe à l'aide de sociétés spécialisées comme Bike Basque.

Les prix sont chers mais les sensations garanties

Cette société de Biarritz propose depuis 2012 des circuits pour clients haut de gamme. Majoritairement anglo-saxons. Xavier Lopez offre des parcours "sportifs" (1600 euros) ou "luxe" sur les routes et dans les restaurants étoilés du Pays Basque (2500 euros sans compter les restaurants !). Dans son menu on trouve aussi une traversée des Pyrénées, depuis Biarritz jusqu'à Perpignan; 8 jours et 7 nuits à 1800 euros.

Xavier Lopez, organisateur de circuits cyclistes pour clients haut de gamme

Louez une merveille de 4000 euros
Louez une merveille de 4000 euros © Radio France - Jacques Pons

Vous pouvez aussi vous faire plaisir et franchir le Rubycon en vous offrant un vélo de rêve. Les prix vont de 2000 à...14 000 euros ! Un simple cadre en titane (attention, ici, on est dans le "fait main") vous coûtera 4000 euros pièce ou encore un pédalier 540 euros (entièrement forgé main aux états-unis). A ce niveau là, on se situe au delà de la raison mais dans le meilleur du meilleur.

Un cadre en titane de moins de deux kilos, c'est possible mais cher !
Un cadre en titane de moins de deux kilos, c'est possible mais cher ! © Radio France - Jacques Pons

Rouler électrique, est-ce écologique ?

Le vélo en quelques années est donc devenu une manne pour les acteurs du tourisme. D'abord parce qu'il dépense plus qu'un touriste classique. Ensuite parce qu'il véhicule une certaine idée de l'écologie vertueuse.  Encore que rouler avec un VAE (un vélo à assistance electrique) semble moins vertueux qu'un vélo à hydrogène. Le Pays Basque abrite à Biarritz Pragma Industries. Il s'agit de l'unique entreprise productrice de vélos à hydrogène en France. Et pour son patron, Pierre Forté, rouler à l'hydrogène est bien plus écologique qu'avec une batterie au lithium.

L'un des deux modèles de vélo à hydrogène de Pragma Industries
L'un des deux modèles de vélo à hydrogène de Pragma Industries © Radio France - Jacques Pons

Pierre Forté, le patron de Pragma Industries à Biarritz

Choix de la station

À venir dansDanssecondess