Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Pays Basque : plus d'emploi industriel en Soule que sur la côte

-
Par , , France Bleu Pays Basque, France Bleu

L'observatoire économique du Pays basque dresse un tableau de l'année 2019 avec quelques surprises et tendances fortes : il y a moins de chômage en Pays basque où l'industrie paie beaucoup mieux que le tourisme.

L'emploi industriel est plutôt fort dans les anciennes communautés de Soule, Bidache et Hasparren (ici à Lauak).
L'emploi industriel est plutôt fort dans les anciennes communautés de Soule, Bidache et Hasparren (ici à Lauak). © Radio France - Jacques Pons

Bayonne, France

Nous sommes toujours la deuxième agglomération de la région Nouvelle-Aquitaine, et c'est pas près de changer. Avec 306.306 habitants, la Communauté d'Agglomération Pays Basque (CAPB) représente 5% des habitants de la région loin devant Limoges Métropole classée troisième, qui en compte 100.000 de moins.  C'est l'une des nombreuses données de l'édition 2019 de l'observatoire économique du Pays Basque.

700€ de différence

Le salaire moyen en Iparralde en 2019 est de 2.160€ mensuel brut. C'est l'industrie qui paie le mieux, 700€ de plus en moyenne que l'hôtellerie ou l'intérim. L'analyse du tissu économique va aussi à l'encontre de certains clichés. Par exemple le Pays Basque a moins d'emplois agricoles que la moyenne régionale et à l'inverse presque deux fois plus dans le tourisme. Proportionnellement, la côte n'accapare pas toute l'industrie, au contraire l'emploi industriel est plutôt fort dans les anciennes communautés de Soule, Bidache et Hasparren, tandis que l'agriculture marque de son empreinte celles d'Amikuze, Garazi-Baigorri et Iholdi-Oztibarre. Pour le chômage, depuis 10 ans au moins, nous sommes en-dessous de la moyenne régionale à 7,5% au premier trimestre selon l'INSEE, contre 8,4% (moyenne française).

Problèmes de mobilité

Par ailleurs, l'ancienne agglomération Côte Basque - Adour sur le BAB compte 6% d'emplois industriels, contre 22% en Soule. C'est l'une des données qui vont à l'encontre des idées reçues. Le Pays Basque compte autant de postes de travail que d'actifs, signe de bonne santé économique, mais tout le monde ne travaille pas pour autant à deux pas de la maison. La Soule, Garazi-Baigorri, et le BAB emploient plus de 70% de leurs résidents. À l'inverse, Nive-Adour (autour de St Pierre d'Irube), le pays de Bidache et Errobi (dans la zone d'Ustaritz) offrent du travail à moins de 40 % de leurs résidents. Il faut alors prendre sa voiture pour aller au boulot, et là, surprise! La première destination pour le trajet domicile - entreprise... c'est  les Landes pour les 23% de résidents du BAB qui ne travaillent pas sur zone, le Gipuzkoa pour ceux du sud Labourd, et même le Béarn pour la Soule et Amikuze. Mais le BAB reste de très loin le premier pôle d'attraction pour ceux qui ne travaillent pas dans leur commune de résidence... et ça ceux qui bossent sur l'agglomération bayonnaise le constatent tous les matins.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu