Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pays Basque : pour 2021, Christian Murat veut que les élus réunissent tous les acteurs de la solidarité

-
Par , France Bleu Pays Basque

Les associations d'aide aux plus démunis sont débordées au Pays Basque. Le Bayonnais Christian Murat, membre de la plupart d'entre elles, réclame une meilleure coordination, plutôt que de l'argent. Il rappelle que les associations peinent à répondre aux demandes toujours plus nombreuses.

Le local "Ma Nuit" pour l'hébergement des sans abri, fonctionne à l'année depuis 2019
Le local "Ma Nuit" pour l'hébergement des sans abri, fonctionne à l'année depuis 2019 -

Avec le choc de la crise sanitaire, doublée d'une crise économique, l'année 2021 risque fort de voir grossir le flux de la pauvreté au Pays Basque. Christian Murat est membre de la plupart des associations de solidarité bayonnaises, et il estime que "la situation est en train de se dégrader considérablement". Il rappelle que le 8 décembre, les bénévoles du point d'accueil jour (PAJ) ont décidé d'abandonner leur local trop insalubre. Le PAJ propose aux plus démunis du café, des douches, ou la possibilité de nettoyer leur linge en journée. En 2019 ce local a vu passer 28.000 personnes, "je ne vous parle pas de Paris ou de New York, mais de Bayonne !" s'indigne Christian Murat. Puis le 12 décembre, les bénévoles se sont retirés du local Pausa qui accueille les migrants, à cause de tension avec la communauté d'agglomération. 

Christian Murat : "je vous demande pas 100.000 euros mais quelques réunions de travail"
Christian Murat : "je vous demande pas 100.000 euros mais quelques réunions de travail" © Radio France - Bixente Vrignon

Pour 2021, plus de coordination

Pourtant pour l'an prochain, ça n'est pas plus d'argent qu'il faudrait estime le militant associatif, "je demande pour 2021 que les élus locaux mettent en place une commission de coordination pour la cohésion sociale, avec la table du Soir, le PAJ, Emmaüs, Atherbea, la fondation Abbé Pierre, la Croix-Rouge, le Secours Catholique... qui ne se retrouvent jamais autour d'une table". Christian Murat serait bien en peine de nommer une association prioritaire parmi toutes celles-là, et ajoute que le problème souligne tout le Pays Basque : il y a plusieurs années que des hôtels sociaux étaient prévus à Saint Palais et à Hendaye.

Christian Murat: "En 2021 j'attends beaucoup pour la solidarité, la précarité et la solidarité"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess