Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Pays Basque: Réouverture du marché de Garazi, le plaisir de se retrouver

Par

A St Jean Pied de Port, le marché du lundi a pu se tenir après trois semaines d'absence. Seuls six marchés hebdomadaires se tiennent au Pays Basque. Dans le département une trentaine de marchés ouverts ont pu reprendre depuis le début du confinement sur dérogation préfectorale.

Les consignes de sécurité sanitaire sont rappelées à l'entrée du marché couvert de Garazi. Les consignes de sécurité sanitaire sont rappelées à l'entrée du marché couvert de Garazi.
Les consignes de sécurité sanitaire sont rappelées à l'entrée du marché couvert de Garazi. © Radio France - Iban Etxezaharreta

"Ah! ça fait plaisir !" Tous les chalands sont unanimes. Tout le monde affiche le sourire. Camille va plus loin "je ne comprends même pas pourquoi il a été fermé! On laisse les supermarchés ouverts dans des conditions sanitaires qui peuvent être un peu douteuses, alors que le marché ouvert il y a moyen de bien le réguler".

Publicité
Logo France Bleu
Une vingtaine d'exposants étaient présents, plus que d'habitude. © Radio France - Iban Etxezaharreta

Une réouverture dérogatoire accordée par le préfet, réclamée par le maire Alphonse Idiart qui prolonge l'exercice aux côté de celui qui a été élu le 15 mars Laurent Inchauspé mais toujours pas installé: "l'administration nous a mis un peu la pression, alors on a pu mettre en place un Drive, mais rien ne remplace le marché". Une démarche lancée à la demande des producteurs fermiers. "Il a quand même fallu trois semaines! Avec le Drive Lekukoa on a pu écouler notre production, maintenant on garde et le marché et le Drive" explique Sylvain qui fait du cochon et des poules à Lasse. Il ajoute avec le sourire que "avec le Drive il n'y a pas de contact, c'est ouverture de coffre et chèque, ici au marché on peut discuter, tant qu'on a encore ce droit..."

loading

Le marché c'est l'occasion de sortir de la maison, de discuter avec les gens, tout le monde est content de revenir au marché" (Chantal, Ainhice-Mongélos)

Ils sont une vingtaine d'exposants, producteurs fermiers et revendeurs. Plus que d'habitude. Chantal qui fait du fromage de brebis à Ainhice-Mongélos souligne l'importance de ce moment éminemment social. "Le marché c'est l'occasion de sortir de la maison, de discuter avec les gens, tout le monde est content de revenir au marché". De revenir, un peu, à la vie d'avant.

Sur le BAB, morne plaine

Les seuls marchés de plain air ayant obtenu une dérogation au Pays Basque, à leur demande, sont Ascain, Hasparren, Mauléon, St Jean Pied de Port, Saint-Palais et Saint Pée sur Nivelle. Six en tout et pour tout. 

Pour les grandes villes du Pays Basque, comme Bayonne, Biarritz, Anglet ou St Jean de Luz, il n'y a toujours pas de marché alimentaire hebdomadaire rouvert à ce jour. Les maires n'ont pas demandé de dérogation à la préfecture. Seules les halles couvertes ont été maintenues -mais pas les luziennes- et des Drive ont été mis en places. Les criées de Ciboure et Bayonne fonctionnent également.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu