Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Pays de Savoie : des saisonniers privés de travail faute de neige

samedi 26 décembre 2015 à 2:15 Par France Bleu Pays de Savoie, France Bleu Pays de Savoie

Toujours pas ou très peu de neige en station en cette fin décembre dans les Pays de Savoie. Les premiers à en faire les frais ce sont les saisonniers. Certains ont parcouru des kilomètres pour venir travailler et ne peuvent pas faute de neige.

Manque de neige à Morzine : les restaurants d'altitude en font les frais.
Manque de neige à Morzine : les restaurants d'altitude en font les frais. - Jérôme Gardillon

En cette fin décembre 2015, la neige se fait toujours attendre dans les Pays de Savoie. Les vacanciers et les skieurs sont souvent dépités mais les conséquences sont bien plus graves pour l'économie locale et notamment les saisonniers.

Certains saisonniers réussissent à travailler sur les domaines skiables et au niveau des remontées mécaniques grâce à la neige de culture mais tous n'ont pas cette chance. Plusieurs saisonniers, notamment ceux qui devaient travailler dans des restaurants d'altitude dans le Haut-Chablais, sont aujourd'hui bredouille. Ils n'ont pas pu signer leur contrat et se retrouvent sans travail en station.

Des saisonniers en stand-bye, sans travail

"Dans le Haut-Chablais qui comprend notamment les stations de Morzine, Avoriaz, Les Gets, ou encore Saint-Jean-d'Aulps, près de 5.000 saisonniers sont censés travailler en cette période de l'année. Et pourtant 20% d'entre eux se retrouvent sans travail faute de neige" explique Jean-Pierre Benedetti en charge des saisonniers au niveau de la Communauté de communes du Haut-Chablais.

Jean-Pierre Benedetti, chargé des saisonniers dans le Haut-Chablais.

A Morzine,  par exemple, le manque de neige pénalise lourdement les saisonniers comme Julien qui est a fait 700 kilomètres depuis la Picardie pour venir travailler en station. Le jeune homme de 25 ans devait être embauché dans un restaurant d'altitude, au pied des pistes, mais depuis son arrivée le 2 décembre dernier il ne peut pas travailler. Faute de neige, son patron n'a pas lui faire de contrat pour l'embaucher. Il passe ses journées à attendre la neige, sans gagner d'argent.

"Les jours sont longs, le moral en prend un coup"

Julien ne supporte plus de passer ses journées à ne rien faire, tout en étant loin de ses proches installés en Picardie. Il doit payer ses repas alors qu'il n'a aucune rentrée d'argent. Heureusement, il n'a pas à payer son loyer car c'est son potentiel employeur qui le loge.

Une grosse perte pour certains restaurants d'altitude

Le patron du restaurant où devait travailler Julien a de graves difficultés à cause de cette météo exceptionnelle. A Morzine, "la moitié du domaine est vert" explique-t-il un peu désespéré. Le responsable de ce restaurant, Jérôme Gardillon, avait fait venir dix saisonniers début décembre mais neuf d'entre eux n'ont toujours signé de contrat et ne peuvent pas travailler faute de neige et de clients.

"On peut monter à mon restaurant d'altitude en voiture en ce moment !"

"Les pertes financières vont être énormes si on ne ne peut pas travailler du tout pendant ces vacances de fin d'année. La saison va sûrement être foutue" s'inquiète Jérôme Gardillon.  Employeurs et saisonniers des stations de ski des Pays de Savoie espèrent donc que la neige va enfin tomber, même si selon les différentes prévisions cela pourrait attendre au moins la mi-janvier.

Certains saisonniers se retrouvent sans travail à Morzine.