Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Paz Espejo sur les Primeurs : le travail d'une année qui doit se voir en une semaine

-
Par , France Bleu Gironde

La directrice du Chateau Lanessan dans le Haut Médoc était l'invitée de France Bleu Gironde ce mardi matin. A l'issue de cette semaine des Primeurs, elle devra avoir vendu 70% de son millésime 2018. Une année qui s'annonce d'ores et déjà exceptionnelle dans le bordelais.

Paz Espejo dans le studio de France Bleu Gironde
Paz Espejo dans le studio de France Bleu Gironde © Radio France - Florence Pérusin

Bordeaux, France

"C'est un millésime élégant, aux tanins très soyeux". Voilà comment Paz Espejo va décrire son vin tout au long de cette semaine des Primeurs aux professionnels venus du monde entier à Bordeaux pour le déguster. Comprenez que cette année 2018 s'annonce exceptionnelle dans le bordelais, la plupart des viticulteurs s'accordent d'ores et déjà à le dire. 

Une année qui se joue sur une semaine

Pour les Grands Crus du bordelais qui participent à cette semaine des Primeurs (soit 5 à 10% du vignoble seulement), l'enjeu est crucial puisque la plupart vont vendre les trois quarts de leur millésime en sept jours. Un marathon viticole unique au monde, qui met en lumière durant une semaine tout le vignoble bordelais.

Les prix seront ensuite fixés à l'issue de cette semaine, et dépendront des quantités vendues.

Vendre du vin aujourd'hui est devenu très compliqué

Une semaine des Primeurs d'autant plus importante que depuis quelques mois, le contexte international est devenu très tendu. Entre le Brexit, qui fait craindre aux viticulteurs de nouvelles taxes, le net recul du marché chinois et les incertitudes liées aux revirements de Donald Trump aux Etats-Unis, "aujourd'hui vendre du vin à l'international est devenu très compliqué", confirme la directrice du Chateau Lanessan. "C'est pour cela que nous travaillons actuellement à développer nos relations avec d'autres gros marchés potentiels comme le Brésil".

Réécoutez l'émission en intégralité ici.

Paz Espejo invitée de France Bleu Gironde