Économie – Social

Pentair : deux offres de reprise pour le site de Ham

Par Eric Turpin et Olivier Estran, France Bleu Picardie jeudi 4 août 2016 à 10:17

L'entreprise Pentair à Ham dans la Somme
L'entreprise Pentair à Ham dans la Somme © Maxppp - Fred Douchet

Il y a deux offres fermes de reprise pour l'entreprise Pentair à Ham dans la Somme. C'est ce que la direction a annoncé mercredi dans un communiqué. Le site qui produit de la robinetterie industrielle emploie 130 salariés.

Les salariés de Pentair Griss à Ham vont-ils réussir à reprendre leur usine ? Le groupe de robinetterie industrielle retient pour l'instant deux offres fermes de reprise. L'annonce a été faite mercredi et l'une de ces offres reçoit le soutien d'une centaine d'employés.

Ce ne sont pas les ouvriers qui mettent la main à la poche pour racheter leur entreprise, mais un groupe de cadres et de dirigeants qui pilotent cette usine. Ils s'engagent car ils ont le soutien des banques, et connaissent très bien leurs clients. Il connaissent l’état du marché et les points forts de leur secteur. Les salariés sont avec eux. Ils ont appuyé cette décision lors d'un vote majoritaire au sein de l'usine.

Le projet prévoit de conserver une centaine de salariés sur les 130 que compte aujourd'hui l'entreprise. 17 salariés partiraient en retraite et 13 autres signeraient un départ volontaire. Pour l'instant, les cadres de l'usine sont en concurrence avec une autre offre, déposée par un petit industriel , selon le syndicat FO.

Un troisième candidat à la reprise ? 

Il y a aussi un troisième repreneur potentiel sur les rangs, un gros groupe international cette fois-ci. Il aurait encore jusqu'au 10 août pour se déclarer. Les noms des candidats ne seront pas dévoilés avant septembre au plus tôt.

En attendant , l'usine tourne a plein régime. Il faut même faire appel à des intérimaires pour assurer un carnet de commandes qui ne désemplit pas. Sa fermeture qui devait avoir lieu en juillet initialement, est maintenant prévue à la fin de l'année 2017, si aucun repreneur n'est retenu.