Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Pentair Griss : l'usine de Ham restera ouverte jusqu'à la fin 2017

mardi 19 janvier 2016 à 10:24 Par Vanessa Lamarre et Fanny Bouvard, France Bleu Picardie

Xavier Bertrand, président de la région Nord-pas-de-Calais-Picardie, a rencontré ce mardi des salariés de Pentair Griss à Ham. Il leur a annoncé la poursuite de l'activité sur le site jusqu'en 2017. Un vrai soulagement pour les 132 employés de l'usine de robinetterie industrielle.

Ham, France

Ils pensaient se retrouver au chômage d'ici quelques mois. Les 132 salariés de l'usine Pentair Griss de Ham, dans l'Est de la Somme, reprennent espoir. Ce mardi matin à 7h30, Xavier Bertrand et Stéphane Demilly, député-maire UDI d'Albert, en déplacement sur le site, leur ont annoncé la poursuite de l'activité jusqu'à la fin de l'année 2017.  Le temps que le groupe américain de robinetterie industrielle trouve un repreneur.

Le député maire d'Albert Stéphane Demilly

 Le 16 décembre dernier, la direction européenne du groupe avait annoncé aux syndicats la fermeture du site dans le premier semestre 2016. Depuis salariés, politiques locaux et habitants de Ham se sont mobilisés. Il faut dire que l'usine affichait 6 millions et demi d'euros de bénéfices en 2015.

Après leur visite de Ham, Stéphane Demilly et Xavier Bertrand ont pris la route de Paris. Une réunion est prévue avec  les dirigeants américains de Pentair Griss, au cabinet  du ministre de l'économie, Emmanuel Macron .