Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Périgueux : face aux travaux, les commerçants sont à la peine

dimanche 12 août 2018 à 20:24 Par Hugo Checinski, France Bleu Périgord

Cela fait maintenant plus d'un mois que les boulevards périgourdins sont en chantier. Jusqu'au 31 août, le boulevard Montaigne est coupé dans les deux sens de circulation et le parking Montaigne est, lui, d'ores et déjà, fermé. Des travaux qui rendent la vie dure aux commerçants du centre-ville.

En face du cours Montaigne, les commerces ne sont pas aussi remplis que d'habitude
En face du cours Montaigne, les commerces ne sont pas aussi remplis que d'habitude © Radio France - Hugo CHECINSKI

Périgueux, Dordogne, France

À 13 heures, sur la place André-Maurois, à l'heure où les restaurants devraient être bondés et les magasins en ébullition, les rues ne sont pas aussi remplies qu'elles ne devraient l’être. En face des portants remplis de vêtements, de la poussière vole et on peut voir les pelleteuses et marteaux piqueurs, laissés sur place, pendant que les ouvriers sont en pause. Le soleil de plomb cogne sur le bitume brûlant. 

"_Cet été, la saison n'a été facile pour personne_, constate Laurent Mossion, premier adjoint au maire de Périgueux. En juillet, il y a eu une baisse de fréquentation touristique de 25 % par rapport à l'année dernière." En plus de la canicule et des travaux, cela fait beaucoup pour les commerçants, à la peine. 

" Je ne comprends pas que la mairie ait choisi cette période-là pour réaliser ces travaux"

"Je ne comprends pas que la mairie ait choisi cette période-là pour réaliser ces travaux, se désole Arthur Pinon, responsable d'un magasin, rue de la République. Le mois de juillet est le deuxième, voire le premier mois de l'année, en terme de chiffre d'affaires. Ils sont arrivés vers nous avec un projet déjà ficelé et ne nous ont pas du tout concertés."

Sur la place André-Maurois, le café de Stéphane Fouillen n'est pas aussi rempli qu'il ne devrait l’être. _"_En juillet, j'ai perdu 35 % de mon chiffre d'affaires. Ma saison est catastrophique." Mais la responsabilité pèse-t-elle seulement sur les travaux ? 

Les travaux, les mauvaises soldes et la baisse de fréquentation touristique a beaucoup impacté les commerces - Radio France
Les travaux, les mauvaises soldes et la baisse de fréquentation touristique a beaucoup impacté les commerces © Radio France - Hugo CHECINSKI

"Avec la chaleur, il fallait que les commerçants trouvent de nouvelles alternatives. Ce qu'ils ont très bien fait avec la braderie du 4-5 août et la nocturne courant juin. La mairie a été là pour les épauler", se réjouit Laurent Mossion. La mairie a notamment mis en place une zone de stationnement bleue sur la place Badinter après la réunion du mercredi 11 juillet.

Mais ce n'est pas pour autant que les relations entre la mairie et les commerçants se sont détendues. Dominique Bard, un gérant, récupère les doléances de ses collègues pour aller les porter à l'oreille des élus. "C'est important que nous travaillions ensemble avec la mairie. Il ne faut pas fermer le dialogue. Alors évidemment, il y en a toujours qui resteront dans la revendication, ce que je peux comprendre. Mais il vaut mieux pouvoir négocier avec la mairie que se la mettre à dos. _Il faut faire ça en bonne intelligence_."

La première phase des travaux de la place Montaigne se terminera au 31 août, et, pour l'instant, le chantier est dans les temps. Il reprendra mi-septembre, sur le côté pair de la place Bugeaud.