Économie – Social

A Périgueux, les commerçants ambulants furieux de l'annulation du marché pour cause de Péri'Meuh

Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord mercredi 23 septembre 2015 à 17:23

L'esplanade Badinter de Périgueux transformée en parking
L'esplanade Badinter de Périgueux transformée en parking © Radio France - Antoine Balandra

Le nouveau comice agricole géant Péri'Meuh doit avoir lieu ce week-end au centre-ville de Périgueux. Pour permettre aux visiteurs de se garer, la mairie a donc réquisitionné l'esplanade Badinter où vendent d'habitude les commerçants ambulants. Du coup, leur marché est annulé deux mercredis de suite

La grosse colère des commerçants ambulants de Périgueux. Ils sont furieux contre la décision de la mairie d'annuler deux marchés. Celui de ce mercredi 23 septembre et celui de mercredi prochain sur l'esplanade Badinter là où s'installent d'habitude entre 30 et 50 vendeurs de vêtements..

Il faut dire que la place de Périgueux est réquisitionnée pour servir de parking pendant Péri'Meuh, le comice agricole géant qui commence ce vendredi et durera tout le week-end. La mairie a supprimé 400 places en surface sur les allées Tourny et la place Michel Montaigne et elle a donc autorisé le stationnement esplanade Badinter.

Dans un premier temps une solution de repli vers la place Francheville avait été envisagée pour les commerçants avant que la mairie via les placiers n'annonce l'annulation pure et simple des marchés. Inadmissible pour Christine Pénicaut, secrétaire générale du syndicat des commerçants non sédentaires du sud-ouest:

La colère de Christine Pénicaut, du syndicat des commerçants non sédentaires

C'est du mépris de la part de la mairie, voire une entrave au droit du travail 

— Christine Pénicaut, la secrétaire générale du syndicat des commerçants non sédentaires du sud-ouest

En attendant, le stationnement est donc autorisé dès maintenant sur l'esplanade Badinter et jusquau dimanche 4 octobre 18h. Les commerçants ambulants espèrent bien une solution d'ici mercredi prochain, pour éviter une deuxième fermeture.

Je pense qu'ils veulent développer les animations et que l'on pose problème 

— Christophe Robinet, du syndicat des commerçants non sédentaires de Périgueux

Christophe Robinet du syndicat des commerçants non sédentaires à Périgueux - Radio France
Christophe Robinet du syndicat des commerçants non sédentaires à Périgueux © Radio France - Antoine Balandra

La mairie de son côté explique que la porte reste ouverte pour entamer un dialogue avec les commerçants et pourquoi pas trouver des solutions alternatives pour leur permettre de déballer mercredi prochain. Le premier adjoint Laurnet Mossion dit travailler sur le sujet.