Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Périgueux : les fouilles archéologiques continuent sur le site de la future chaufferie

mercredi 14 mars 2018 à 6:06 Par France Bleu Périgord, France Bleu Périgord

Des fouilles préventives ont lieu à l'emplacement de la future chaufferie bois du réseau chaleur des Deux-Rives, à Périgueux. Les archéologues font régulièrement le point sur leurs découvertes de vestiges antiques et médiévaux.

Des sépultures ont été découvertes sous le sol de l'actuel centre culturel de la Visitation, à Périgueux.
Des sépultures ont été découvertes sous le sol de l'actuel centre culturel de la Visitation, à Périgueux. © Radio France - Emeline Ferry

Périgueux, France

Des sépultures, des céramiques... Voilà ce qu'ont découvert les archéologues d'Eveha, suivis par les équipes du musée Vésunna. En ce moment, ils fouillent le sol de l'actuel centre culturel de la Visitation, rue Littré à Périgueux. Ce sont des fouilles préventives avant les travaux de la future chaufferie bois du réseau chaleur des Deux-Rives. 

Des vestiges antiques et médiévaux

"Au XIIIème, un couvent s'est installé ici, le couvent des Cordeliers, explique l'archéologue Peggy Poulain aux curieux venus suivre l'avancée des recherches. Là, c'est l'ancienne ville antique, mais on ne la voit plus parce qu'elle est recouverte de terre".

Cette spécialiste du Moyen-Âge étudie les murs et les sépultures retrouvés sur le site de l'ancien monastère de la Visitation. Objectif : en savoir un peu plus sur la vie dans l'abbaye.  "Les murs que l'on a découverts correspondent au cloître, raconte-t-elle. Et les sépultures inhumées ici sont bien représentatives de la population périgourdine de l'époque".

Peggy Poulain (au centre) explique le fonctionnement des recherches aux curieux. Derrière elle, les archéologues poursuivent les fouilles. - Radio France
Peggy Poulain (au centre) explique le fonctionnement des recherches aux curieux. Derrière elle, les archéologues poursuivent les fouilles. © Radio France - Emeline Ferry

Derrière le grillage, une vingtaine de Périgourdins est venue pour suivre les fouilles. Régulièrement, les archéologues font le point et présentent leurs recherches. "Ils posent beaucoup de questions sur les techniques de fouille et sur la façon dont on date ce que l'on trouve, note Pierre Dumas-Lattaque, archéologue. Ça fait partie de notre métier d'expliquer au grand public ce que l'on trouve et de permettre aux gens de comprendre leur histoire"

"Ça m'intéresse de voir comment une ville évolue à travers les siècles", raconte Vincent, un Périgourdin curieux

Pierre Dumas-Lattaque étudie les vestiges d'une domus. Il s'agit d'une habitation luxueuse en milieu urbain. Ici, elle date du IIème ou IIIème siècle. 

Les archéologues ne creuseront pas plus profond dans le sol. Ils fouillent seulement les zones qui seront concernées par les travaux de la future chaufferie.

Reportage sur le site de l'ancien couvent des Cordeliers, où les archéologues ont trouvé des vestiges antiques et médiévaux.