Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Périgueux : une coupure "malveillante" d'électricité dans le quartier de la cité administrative

-
Par , France Bleu Périgord

L'électricité a été coupée ce jeudi vers 14 heures dans le quartier de la cité administrative de Périgueux et autour de la place Francheville. La coupure a duré entre 30 minutes et une heure selon les clients. Le directeur départemental d'Enedis condamne "un acte de malveillance".

La coupure d'électricité a duré environ une demi heure à la cité administrative de Périgueux
La coupure d'électricité a duré environ une demi heure à la cité administrative de Périgueux © Radio France - CGN

Périgueux, France

L'électricité a été coupée ce jeudi 19 septembre en début d'après midi dans le quartier de la cité administrative de Périgueux et autour de la place Francheville. Le directeur départemental d'Enedis condamne "un acte de malveillance". Le cinéma CGR de Périgueux, la rédaction de Sud Ouest et la Préfecture ont notamment été impactés, ainsi que le service des impôts. 

Eric Van der Vliet, le directeur départemental d'Enedis, dénonce "un acte de malveillance qui ne correspond pas à nos valeurs de service public". Il s'agirait donc d'une coupure sauvage d'électricité, comme il y en a déjà eu aux mois de décembre et février dernier, lors de mouvements de grèves des personnels d'Enedis. Les syndicats d'EDF ont appelé à une grève "massive" ce jeudi 19 septembre dans tout le territoire. Ils protestent contre le projet de réorganisation de l'entreprise publique baptisé "Hercule" et la réforme des retraites.

Dans un communiqué de presse, la Préfecture de la Dordogne (qui a aussi été impactée par la coupure) a également réagit. Elle appelle "chacun à la _responsabilité au regard des conséquences potentielles sur les établissements sensibles et les personnes vulnérables_". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu