Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Perpignan, capitale européenne du vin en 2019

vendredi 11 mai 2018 à 11:19 Par Isabelle Lassalle et Simon Colboc, France Bleu Roussillon

En 2019, Perpignan sera capitale européenne du vin. Les vignerons catalans veulent en profiter pour conquérir de nouveaux marchés à l’étranger et surtout renforcer leur image dans les Pyrénées-Orientales.

Philippe Bourrier, vigneron à Montescot et  président du CIVR (Conseil Interprofessionnel des Vins du Roussillon).
Philippe Bourrier, vigneron à Montescot et président du CIVR (Conseil Interprofessionnel des Vins du Roussillon). © Radio France - Sébastien Berriot

Perpignan, France

Perpignan sera donc, l’an prochain, la première ville française capitale européenne du vin (l’organisation existe depuis une dizaine d’années). Philippe Bourrier, vigneron à Montescot et  président du CIVR (Conseil Interprofessionnel des Vins du Roussillon) l’a révélé ce vendredi matin sur France Bleu Roussillon dans l’émission Face à la Presse

« Nous avons déposé notre candidature et nous avons été retenus ! C’est une reconnaissance pour l’ensemble des vins du Roussillon, la preuve que nous avons notre petite aura à l’étranger et que nos vins y sont bien appréciés » s’enthousiasme Philippe Bourrier. « Ce n’est pas seulement honorifique. On va faire en sorte que nous vivions au rythme des vins toute l’année 2019. Outre les retombées médiatiques, nous organiserons des salons et aussi le concours Grenache du monde pendant lequel nous accueillerons 120 dégustateurs venus de l’Europe entière. »

Pour le CIVR, cette désignation est aussi une opportunité pour renforcer la notoriété des Vins du Roussillon auprès… des habitants des Pyrénées-Orientales ! Si les ventes à l’étranger ne cessent d’augmenter (+13 % l’an dernier essentiellement vers la Chine et les Etats-Unis) et si les notes attribuées par le guide Parker frisent l’excellence, les vins du Roussillon restent à l’échelon départemental dans l’ombre des vins bordelais ou bourguignons. « Nous allons associer les commerçants à cette année du vin. À la fin 2019, nous allons avoir un département fier et riche de sa culture du vin » conclut Philippe Bourrier.