Économie – Social

Personnes âgées dépendantes : le plan d'action rassure en Gironde

Par Martin Cotta, France Bleu Gironde mercredi 12 février 2014 à 18:25

Tous les jours Katy prépare le repas de Christiane, 89 ans
Tous les jours Katy prépare le repas de Christiane, 89 ans © Radio France - Martin Cotta

La ministre bordelaise Michèle Delaunay a présenté ce mercredi son plan d'action de 645 millions pour anticiper le vieillissement de la population française. En 2060, un tiers des Français auront plus de 60 ans.

"Gouverner c'est prévoir ". Dans un peu plus de quarante ans, la population française vivra encore plus longtemps et les personnes dites "âgées" seront encore plus nombreuses. Le Premier ministre et Michèle Delaunay, ministre délégué aux personnes âgées ont donc présenté un plan d'action pour offrir à cette partie de la population des alternatives à l'isolement et pour mieux soigner les malades.

Aide à domicile VS maison de retraites

De plus en plus de personnes âgées tournent le dos aux maisons de retraite, et optent pour l'aide à domicile. L'avantage est évidemment le fait de rester chez soi, dans l'environnement le plus intime. Et puis la vie en collectivité ne sied pas à tous. Christiane a 89 ans et réside dans un appartement à Bègles. Au départ elle pensait finir sa vie au rythme soi disant tranquille d'une maison de retraite.

"Mais lorsque vous demandez quelque-chose [au personnel] il rie de vous... je mettais ma tête sous le travers sein et je ne répondais à personne "

  • Christiane 89 ans

Aujourd'hui, Katy passe deux fois par jour chez l'octogénaire pour lui faire à manger, repasser quelques vêtements en tant qu'aide à domicile pour l'association A2micile à Bordeaux. "Heureusement qu'elle est là " sourit Christiane. Cette dernière a aussi du mal à se déplacer malgré un démabulateur qui reste toujours à côté d'elle. "Elle est formidable... c'est comme une deuxième grand-mère pour moi " s'exclame Katy aide à domicile depuis 20 ans. Les deux femmes ont beau avoir 40 ans d'écart, à les voir elles se comportent comme des copines. "On discute ça passe le temps ", explique Christiane. Car parfois les journées peuvent être longue sur un canapé.

Dans le plan d'action du gouvernement les départements devraient recevoir une enveloppe de 140 millions d'euros pour des campagnes d'informations autour des différents moyens d'aide à la personne .

Les aides mensuels revalorisés

L'allocation personnalisée d'autonomie (APA) sera revalorisée. Cette prestation permet d'accompagner les personnes les plus dépendantes et de préserver aussi l'autonomie des plus fragiles. Le gouvernement va donc donner un coup de pouce à l'APA. Son plafond sera revalorisé de 100 à 400 euros selon les catégories de dépendance. En 2011 plus d'un million de Français bénéficiaient de l'APA.

80 000 logements d'ici 2017

Pour pallier au nombre croissant de personnes âgées en France, le projet de loi stipule la construction de nouvelles structures médicalisées. De la maison de retraite à la résidence pour personnes âgées. 80 000 logements seront donc construits d'ici 3 ans. De quoi réjouir ici en Gironde la présidente départementale de la Fédération Nationale des Associations de Directeurs d'Etablissements et services pour les Personnes Âgées, Anne Salaun. " Je pense qu'à travers ce plan d'action tout le monde y peut voir son avantage " explique celle qui est aussi la directrice d'un EHPAD à Saint-Serin-sur-l'isle.

"Il y a toujours matière à s'améliorer dans l''accompagnement"

Il est prévu aussi de dépoussiérer certaines structures, trop vêtustes et qui ne respectent plus les nouvelles normes de sécurité. "Il y a des bâtiments où les chambres sont trop étroites, les portes pas assez larges ". Cela tombe bien plus de 40 millions d'euros sont consacrés à cette nouvelle politique de logement en faveur des personnes âgées et dépendantes.

Christiane, 89 ans, ne peut plus vivre sans son aide à domicile