Économie – Social

Pétroplus : l'offre Bolloré / Valgo retenue

Par Coralie Moreau, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) lundi 28 avril 2014 à 20:03

La fin de Pétroplus
La fin de Pétroplus © © Maxppp

On attendait une décision avant la fin du mois dans le dossier de la raffinerie Pétroplus à Petit Couronne : elle a été prise ce mardi. Une offre a été retenue par le juge commissaire pour la reprise du site. Il s'agit de l'offre du groupe Bolloré associé à la société Valgo. C'est la préfecture qui l'a annoncé dans un communiqué.

Deux offres avaient été déposées au tribunal de commerce de Rouen : celle de Brownfields et celle de Bolloré / Valgo. C'est donc cette dernière qui a été choisie par le juge commissaire vendredi dernier. La préfecture de Seine-Maritime l'a annoncé lundi dans un communiqué de presse. 

Le contenu du dossier n'est pas encore connu mais ce qui est certain c'est qu'il ne concerne pas l'activité de raffinage.L'idée a été abandonnée depuis longtemps déjà par les autorités faute d'offre sérieuse. 

Le groupe Bolloré associé à la société Valgo se propose dans un premier temps de dépolluer le site avant de relancer l'activité industrielle. Selon la préfecture, les investisseurs se sont engagés devant le tribunal à créer 150 emplois dans un premier temps, plus de 300 à plus long terme.

Un coup de poignard pour la CGT

Dans un communiqué, les élus locaux et le gouvernement se félicitent de cette décision.Satisfaction que ne partage pas du tout la CGT Pétroplus.Yvon Scornet, son représentant, n'avait d'ailleurs pas été informé : "C'est un coup de poignard dans le dos", s'est-il étranglé au téléphone. Une manifestation est prévue ce mardi sur le site de la raffinerie avant un défilé jusqu'à la préfecture. Yvon Scornet le promet : "Ca va chauffer" !

De son côté, le maire de Petit-Couronne, Dominique Randon, se dit soulagé, mais préfère satisfait mais "prudent et attentif" :

Dominque Randon au sujet de la reprise du site Pétroplus