Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Peu de raisins mais d'une grande qualité pour les vendanges dans le Jura

lundi 28 août 2017 à 8:53 Par Naïs Esteves, France Bleu Besançon

Le gros des vendanges débutent la semaine du 28 août dans le Jura. Après le gel dans la nuit du 18 au 19 avril, les vignes ont souffert. Il y a deux fois moins de raisins à récolter, parfois même aucun dans certaines parcelle. Mais les grappes restantes sont de bonne qualité.

Il a peu de grappes pour les vendanges 2017 dans le Jura mais elles sont de bonne qualité.
Il a peu de grappes pour les vendanges 2017 dans le Jura mais elles sont de bonne qualité. © Radio France - Naïs Esteves

Le Vernois, France

Les vendangeurs attaquent la grosse semaine de récolte dans les vignes du Jura lundi 28 août. Il y a déjà au quelques coups de sécateurs pour les crémants mais là, il faut ramasser tout le reste. Enfin ... ce qu'il reste ! Parce que cette année à cause du gel en avril, il y a deux fois moins de grappes dans les vignes, parfois même pas du tout dans certaines parcelles. L'heure est à essayer de sauver l'année.

Aucune grappe sur certains pieds de vigne

Les vendangeurs sont quand même présents dans les rangées de vigne, malgré le gel d'avril et les faibles quantités. Les stigmates sont visibles dans les vignes de Denis Grandvaux, qui a vingt hectares avec son frère à Voiteur, Le Vernois, Château-Chalon et l'Etoile. Certains ceps n'ont aucune grappe : "Alors que normalement, on devrait avoir une douzaine de grappes. Dix ou douze grappes par pied, ici ... deux ! Celui d'à côté ... une ! Il faut les chercher et encore ..." Denis Grandvaux voit aussi le même constat chez les autres vignerons de la coopérative du caveau des Byards au Vernois qu'il préside : "J'ai quelqu'un, à titre d'exemple, sur un hectare il m'a amené 300 kilos de raisins. C'est rien du tout. Il aurait dû en amener six ou sept tonnes !"

Julien Abt et les autres vignerons du caveau des Byards du Vernois vendangent le peu de raisin qui a mûri après le gel d'avril. - Radio France
Julien Abt et les autres vignerons du caveau des Byards du Vernois vendangent le peu de raisin qui a mûri après le gel d'avril. © Radio France - Naïs Esteves

"Ce n'est pas l'année pour démarrer"

Ce manque de grappes est visible aussi chez Julien Abt à Frontenay, même s'il est quand même dans sa parcelle devant la mairie à cueillir ce qu'il peut : "Dans cette vigne là, il y en a un petit peu mais j'ai d'autres vignes ... avec la récolte qu'on a fait je pense que ça va juste payer les vendangeurs" Pour récolter ses six hectare et demi, Julien Abt embauche seize personnes. Et ce gel d'avril est un coup dur pour ce jeune vigneron de 31 ans, qui s'est installé en février. "ce n'est pas forcément l'année pour démarrer mais je suis bien entouré au caveau (des Byards) et on se dit qu'on va bien y arriver !" Ses collègues lui ont même demandé s'il voulait renoncer au mois de mai, mais Julien Abt préfère s'inspirer d'autres vignerons qui se sont relevés après la pire année dans les vignes du Jura : "Je sais que y a Raphaël Grandvaux a commencé en 1991, l'année où ça a gelé aussi et puis aujourd'hui il est encore là. Et puis, en 1992, c'était une très grosse année donc je me dis 2018 ça va être une grosse année. On se motive comme ça !" Surtout que cette année, la qualité est là : le cru 2017 des vins du Jura sera donc bon mais rare.

Reportage dans les vignes de Naïs Esteves

A LIRE AUSSI : Gel des vignobles du Jura : "Toute la profession vit un drame. C'est un deuil pour les familles de viticulteurs"

Les grappes de raisin ont souffert du gel d'avril dans le Jura. - Radio France
Les grappes de raisin ont souffert du gel d'avril dans le Jura. © Radio France - Naïs Esteves