Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Philippe Augier : "Nous avons à redéfinir le tourisme en Normandie"

Philippe Augier plaide pour un respect strict des mesures sanitaires pour permettre une reprise de l'activité touristique en Normandie. Le maire de Deauville souhaite que le Calvados reste "en vert" pour espérer un retour à la normale cet été. Il était l'invité de France Bleu Normandie ce vendredi.

Philippe Augier, maire de Deauville et président de Normandie Attractivité
Philippe Augier, maire de Deauville et président de Normandie Attractivité © Maxppp - PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Edouard Philippe a dévoilé ce jeudi 14 mai un plan de 18 milliards pour le tourisme (prêt garanti par l'Etat, exonération de charges sociales, prolongement du chômage partiel jusqu'à fin septembre...). Des annonces effectuées à l'issue du comité interministériel du tourisme auquel a participé en visio-conférence le maire de Deauville, Philippe Augier. Il était l'invité de France Bleu Normandie ce vendredi matin. "Le gouvernement est très très conscient du degré auquel la filière touristique est touchée et se rend bien compte qu'elle doit être accompagnée pendant la fermeture mais aussi dans sa relance" a déclaré celui qui s'est vu confier une mission par le Premier ministre Edouard Philippe sur le patrimoine touristique.

Pour doper le tourisme sur le littoral, les plages jouent un rôle majeur. Mais à Deauville, la demande de réouverture adressée au préfet, et accordée par ce dernier, est très limitée : uniquement de 6h à 9h pour de la marche et l'entraînement des chevaux. "La plage reste fermée toute la journée, rappelle Philippe Augier. Car l'objectif majeur que nous avons aujourd’hui c'est de tenir jusqu'au 2 juin pour que notre département reste "en vert" afin que les restaurants, les cafés, les hôtels... la vie touristique finalement puisse reprendre dans de bonne condition."

Et pour cela, le maire de la cité des planches et du luxe veut à tout prix éviter la deuxième vague de contamination. "Ouvrir la plage dans des villes de notoriété amènerait tout une population qui de toute façon ne ferait pas vivre le tourisme mais profiterai simplement de la plage et provoquerai des risques de contamination" estime-t-il.

La saison touristique estivale en ligne de mire

L'objectif à long terme c'est que l'ensemble de l'industrie touristique puisse reprendre. "Si vous avez les cafés et les restaurants qui rouvrent, les hôtels vont pouvoir redémarrer leur activité, croit Philippe Augier. Cela permettra, en effet, de renforcer l'attractivité touristique des communes et surtout un retour d'argent dans les caisses des collectivités locales.

"Le manque a gagné est très important, explique l'édile. Je rappelle souvent aux ministres que contrairement à l'Etat et aux entreprises, les collectivités locales doivent avoir un budget à l'équilibre. Et là, pendant les deux mois de confinement, les villes touristiques se sont privées de recettes de casinos, des droits de stationnement, des droits de terrasses, des taxes de séjour dans les hôtels et logements meublés... Toute une série de recettes qui ne vont pas rentrer dans nos finances."

Des vacances en Normandie

Edouard Philippe a également annoncé ce jeudi que les Français pourront partir en vacances dans le pays en juillet et août, à condition que la limite des 100 kilomètres du domicile soit levée. On imagine aisément que cet été le tourisme devrait être local. "L'offre touristique va devoir s'adresser aux Normands et aux régions limitrophes, expose celui qui dirige l'agence Normandie Attractivité créée par le conseil régional. Nous avons à redéfinir un tourisme qui s'adresse à cette nouvelle cible. La région avait l'habitude d'accueillir des touristes étrangers, des gens qui venaient de loin. Là ça va être des gens qui viennent de tout près, après des mois de confinement et qui vont avoir besoin d'un tourisme plus calme. On va vouloir s'occuper de son corps, de son esprit donc du bien-être, de la culture, du sport... C'est tout ça que nous avons à proposer."

"L'activité touristique va repartir, mais progressivement. Nous devons faire tout ce que nous pouvons pour éviter un début de deuxième vague, en attendant que tout rouvre, si nous voulons avoir un tourisme "normal" pendant l'été" conclu Philippe Augier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess