Économie – Social

Philippe Richert ne veut pas enterrer complètement le projet de Vandières

Par Cécile Soulé et Cédric Lieto, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu Sud Lorraine samedi 30 janvier 2016 à 19:47

La consultation a rassemblé moins de 10% des électeurs
La consultation a rassemblé moins de 10% des électeurs © Maxppp - Philippe Riedinger

Le nouveau président de la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine propose de prolonger la déclaration d'utilité publique du projet de gare de Vandières et les possibilités de financement de l'Etat qui vont avec. Normalement, la déclaration d'utilité publique s'arrête en mars prochain.

 Le président de la grande région Acal, Philippe Richert, veut relancer le débat sur la gare d'interconnexion TGV-TER de Vandières ! L'élu LR va demander la prolongation de la déclaration d'utilité publique du projet qui s'achevait au mois de mars. Une prolongation qui permettrait notamment de garder sous le coude une partie des financements nécessaires à la construction de la gare. Vandières et sa gare qui relie le TGV au TER, c'était l'un des projets de l'ancienne majorité socialiste en Lorraine. Projet abandonné suite à une consultation populaire début 2015 où le non l'avait importé mais avec une participation inférieure à 10%. Normalement, la déclaration d'utilité publique s'arrête en mars prochain.

Philippe Richert : "On voit bien que le débat public n'est pas allé à son terme au vu de la très faible participation. Cela laissera le temps de voir si ce dossier mérite d'être remis sur la table, si ce dossier doit être rangé ou si on peut lui trouver un avenir"

Cette demande de Philippe Richert, c'est une très bonne nouvelle pour Mathieu Klein, président socialiste du conseil départemental de Meurthe et Moselle. Il a interpellé le nouveau président de région il y a quelques jours pour relancer le projet de gare à Vandières.

Pour Philippe Richert, "on voit que le débat public n'est pas arrivé au bout"